Aujourd'hui :11 December, 2019

Attaques contre les équipes de riposte à Ebola : les employés des structures sanitaires de Mambasa abandonnent leurs postes

Une dizaine des structures sanitaires impliquées dans la riposte contre Ebola ne fonctionnent pas dans localité de Lwemba en territoire de Mambasa. Selon des sources sanitaires locales, presque tout le personnel a fui à cause des violences provoquées par certains habitants et des hommes armés qui résistent aux mesures de riposte. L’équipe de riposte demande aux autorités compétentes de renforcer la présence des forces de l’ordre pour sécuriser les installations sanitaires et les agents.

Selon le médecin chef de zone de santé de Mandima, il y a 16 formations sanitaires où se déroulent les activités de riposte au centre de santé de Lwemba. Mais moins de cinq sont opérationnelles à ce jour. Il précise que plusieurs agents ont fui à Biakato à 18 km, suite aux attaques à répétition de ces structures sanitaires par certains habitants et des miliciens Maï-Maï.

Le dernier cas a été enregistré le samedi 19 octobre. Deux bâtiments de l’hôpital général de Lwemba ont été incendiés. Sept motos et des médicaments ont été calcinés. Il dénonce ces violences qui paralysent les activités de riposte dans cette entité où de nouveaux cas d’Ebola sont enregistrés quasi quotidiennement. Le médecin chef de zone de santé de Mandima recommande aux autorités de renforcer la présence des militaires des policiers pour sécuriser les installations sanitaires et le personnel.

A Biakato, par contre, les activités de riposte sont opérationnelles dans toutes les 26 formations sanitaires que compte cette zone de santé. Cependant la population manifeste toujours la résistance en dépit de campagne de sensibilisation menée pour la persuader à s’approprier la lutte. Cela en vue d’éradiquer cette maladie dans ces deux entités qui sont le foyer de cette épidémie en Ituri.

Source : www.radiookapi.net

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant