Aujourd'hui :28 November, 2020
Photo 7SUR7.CD

Beni : Activités paralysées suite à une manifestation improvisée pour exiger la lumière sur l’attaque de la prison de Kangbayi

Les activités sont paralysées ce mercredi 28 octobre 2020  dans la ville de Beni, au nord de la province du Nord-Kivu.

À la base, le groupe de pression Véranda Mutsanga, a improvisé une manifestation et appelé la population à ne pas travailler en vue d’exiger des éclaircissements sur l’évasion massive des détenus à la prison centrale de Kangbayi, la semaine dernière.

Trois personnes ont été blessées dans une altercation entre des jeunes manifestants et les élèves de l’Institut Bungulu-Beni.

Des jeunes manifestants ont fait incursion dans les installations de cette école officielle à la première heure, dans le but d’empêcher le déroulement des activités scolaires.

Le préfet Kambesa François qui voulait protéger ses élèves de projectiles lancés par les manifestants, a été brutalisé par deux jeunes qui l’ont blessé par arme blanche à la jambe.

« Nous sommes dans quel pays où pour marcher, il faut jeter des projectiles sur les écoles. Quand il y a manifestations, ce sont les écoles qui sont la cible des manifestants. Nous avons un calendrier qui compte 222 jours, perdre un jour ça pénalise, cela doit interpeller la conscience de nos autorités qui doivent sécuriser les milieux éducatifs », a déclaré Kambesa François, préfet de l’Institut Bungulu.

La marche improvisée du groupe de pression Véranda Mutsanga a paralysé plusieurs activités notamment commerciales, éducatives, ainsi que le transport en commun.

Le journaliste Alain Kisokero de la radio Semuliki a été brutalisé par les éléments de l’ordre.

Dans plusieurs quartiers de la ville, les éléments de l’ordre faisaient face aux manifestants qui barricadaient les principales artères.

Bantou Kapanza Son depuis Beni

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :