Aujourd'hui :19 September, 2020

Bunia : environ 50% des miliciens de la FRPI ont déserté le site d’Azita par manque des nourritures

En Ituri, la plupart des miliciens de la Force de Resistance patriotique de l’Ituri, FRPI ont quitté le site de pré-cantonnement d’Azita au sud d’Irumu où ils sont regroupés depuis plus d’une année dans le cadre du processus de paix.

En cause : ces miliciens ne sont pas pris en charge depuis au moins deux mois par le gouvernement central, affirment des sources concordantes.

Selon la société civile de Walendu Bindi, environ 50 pour cent des miliciens de la FRPI ont déserté le site d’Azita. Leurs dépendants (femmes et enfants) ont rejoint leurs familles à cause des conditions de vie difficiles dans leur lieu de regroupement. « Ils ne reçoivent plus de nourriture et de médicaments depuis le mois de juin dernier » affirme cette société civile.

Selon des témoins, ces miliciens, munis de leurs armes, circulent librement dans la chefferie de Walendu Bindi. Ils sont visibles dans les marchés locaux en quête de vivres. Les habitants ont peur que ces hommes armés ne se livrent à des exactions après plus d’une année d’accalmie observée au sud d’Irumu.  Pour sa part, Jean Claude Katanga de la société civile de Baviba demande au gouvernement de respecter ses engagements pour sauver ce processus qui est ‘’en panne’’, dit-il

Le responsable du programme de stabilisation (STAREC) en Ituri, Jean Marc Mazio indique que la prise en charge de ces miliciens est assurée en dépit de certaines difficultés. D’après lui, le gouverneur de province est à Kinshasa pour la finalisation de ce processus.

La MONUSCO a déjà construit deux sites d’identification et de désarmement de ces miliciens à Kazana et à Karatshi.

 

Source : www.radiookapi.net

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :