Aujourd'hui :18 October, 2019

Conflit à Djugu : de nouveaux déplacés enregistrés dans les sites de Bunia

Un afflux des personnes déplacées de Djugu s’observe ces derniers jours sur les sites installés à l’Hôpital général de référence de Bunia et à l’ISP. D’après les gestionnaires de ces sites, ces personnes ont fui les récentes tueries signalées dans ce territoire où une vingtaine de personnes ont été massacrées cette semaine par des assaillants. Selon les mêmes sources, ces déplacés éprouvent des difficultés pour leur logement et leur prise en charge alimentaire.

Sur le site de l’ISP par exemple, 74 nouveaux ménages y ont été enregistrés, en l’espace de deux jours, soit du jeudi au samedi 21 septembre. Il s’agit essentiellement des femmes, des enfants et des personnes de troisième âge, indique le superviseur de ce site, Dieudonné Berter Ulangi. Selon lui, ces personnes arrivent affamées, épuisées par le voyage.

Sur place, les conditions de leur hébergement posent problème. Jusques là, tous se confinent, avec d’autres précédemment arrivés, dans trois salles communes montées à l’aide des bâches, poursuit Dieudonné Berter Ulangi. Il s’agit des hangars construits par le HCR.

Le constat est presqu’identique sur le site de l’Hôpital général de référence de Bunia.

Le gestionnaire de camp, Ignace Bingi, déclare qu’au moins cinquante enfants sont déjà enregistrés.

Il fait remarquer que ces déplacés se présentent dans un état de « vulnérabilité avancée car la plupart d’entre eux ont abandonné tous leurs biens ».

Les responsables gestionnaires des sites d’hébergement des déplacés plaident pour une assistance urgente à ces déplacés. Ils souhaitent aussi que le troisième site aménagé par la MONUSCO, non loin du Lycée Kogonze à Bunia, soit rapidement mis en service pour résoudre le problème d’hygiène auquel ces personnes font face.   

Source : www.radiookapi.net

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *