Aujourd'hui :19 September, 2020
Photo droits tiers

Convocation de Fayulu : « Dire que Tshisekedi a violé la Constitution, c’est quel type d’infraction ? Combien de fois lui-même a critiqué Kabila quand il était au pouvoir », (D. Kitoko)

Le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) fustige la convocation de son leader, Martin Fayulu Madidi, ce mercredi 9 septembre 2020 au Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe.

Contacté par 7SUR7.CD ce mardi, le secrétaire général de l’ECIDé, Devos Kitoko, persiste et signe que la déclaration selon laquelle « le chef de l’État a violé la Constitution par la nomination des nouveaux juges à la Haute Cour », ne peut pas être considérée comme une infraction.

« Pour nous, il n’y a pas de justice. C’est une instrumentalisation de l’appareil judiciaire à des fins politiques (…) Dire que monsieur Tshilombo a violé la Constitution de la République dans les nominations de ces juges, dire qu’il coure le risque de haute trahison, c’est quel type d’infractions ça ? On ne peut plus parler ? Si c’est cela le cas, donc tous les américains seront en prison parce qu’on critique tous les jours Trump [Président américain ndlr]. Combien de fois lui Tshilombo a critiqué Joseph Kabila quand il était au pouvoir ? Combien de fois on a critiqué Kabila père, et Mobutu on en parle pas. Donc, il faudrait nous faire croire que la République a changé, que nous sommes dans la République Démocratique de Tshilombo où les gens n’ont plus droit à la parole ? C’est de la vaste blague, il n’y a pas des faits infractionnels« , a déclaré Devos Kitoko.

Par ailleurs, le secrétaire général de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement révéle qu’une autre invitation avait été envoyée à Martin Fayulu pour ce mardi par l’avocat général.

Pour rappel, l’invitation adressée à Martin Fayulu intervient après que ce dernier ait soutenu la démarche de Théodore Ngoy sur une possible mise en accusation du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour « haute trahison ».

Martin Fayulu et Théodore Ngoy accusent le président Tshisekedi d’avoir « intentionnellement » violé la Constitution en nommant deux nouveaux juges de la Cour Constitutionnelle dont les mandats vont expirer au mois d’avril 2021, à la Cour de cassation. Il s’agit des juges constitutionnels Noël Kilomba et Jean Ubulu. 

Pendant ce temps, l’officier du ministère public a fait savoir à Martin Fayulu et Théodore Ngoy qu’ils connaîtront les motifs de leurs invitations le même mercredi une fois arrivés sur place, c’est-à-dire au Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe.

Jephté Kitsita

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :