Aujourd'hui : 6 December, 2020

Crise à l’assemblée provinciale du Kwilu : le bureau visé par une motion de déchéance

La plénière prévue jeudi 22 octobre à l’assemblée provinciale du Kwilu n’a pas eu lieu, faute de quorum requis. Sur les 48 députés qui composent cette assemblée, seuls 20 étaient présents à la plénière.
A cet effet, un groupe des députés de l’opposition accuse le bureau de l’assemblée provinciale du Kwilu d’avoir demandé aux autres députés de sécher les plénières.

« Une assemblée provinciale comme celle du Kwilu, on se rend compte que le bureau s’arrange à pouvoir demander aux députés de pouvoir sécher les plénières. Ça fait plus de trois semaines qu’on est là depuis qu’il y a eu ouverture de la session. On ne sait pas siéger puisqu’il y a des dilatoires orchestrés par le bureau. On se rend compte que c’est le bureau qui bloque le fonctionnement de la province. Raison pour laquelle nous estimons que nous devons user de droit pour voir comment créer la déchéance ou solliciter la déchéance de ce bureau au besoin par une déclaration de désaveu du bureau. Nous allons récolter les signatures, pour faire partir le bureau qu’on constitue une autre équipe », a déclaré le député provincial Kumpel Mpasi Claude, au nom de ses collègues.

Il accuse entre autre le président de cet organe délibérant, Serge Makongo, de ne pas laisser l’intérim à son vice-président durant son absence.

Pour cela, a-t-il indiqué, ces élus du peuple annoncent des actions pour obtenir la déchéance du bureau de l’assemblée provinciale du Kwilu :

« Le bureau bloque du fait que d’abord le président ne veut pas que son vice fasse l’intérim. Ça c’est en violation même de règlement intérieur de notre assemblée. Apparemment si le président est absent, tout est aux arrêts, il n’est pas l’institution assemblée provincial, il est plutôt ‘l’animateur de l’institution. S’il n’est pas là les textes sont clairs, son vice est dans le droit de pouvoir assumer les affaires courantes et aussi tenir les plénières. On ne comprend pas par quelle magie on doit être pris en otage par un conglomérat des gens qui ne veulent pas que la province évolue. »

En réaction à cette démarche visant sa déchéance, le bureau de l’assemblée provinciale du Kwilu qui condamne ce comportement parle des allégations faussement lui attribuées.

Le rapporteur Lupemba Mboma rejette en bloc toutes les allégations selon lesquelles le bureau aurait donné un mot d’ordre aux députés de sécher les plénières.

Source : www.radiookapi.net

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :