Aujourd'hui : 6 April, 2021
Photo 7SUR7.CD

Crise en RDC : « Il est temps pour le gouvernement de tirer toutes les conséquences politiques qui s’imposent », (Julien Paluku)

La crise politique actuelle en République Démocratique du Congo caractérisée entre autre par la fin de la coalition gouvernementale FCC-CACH et la déchéance du bureau de l’Assemblée nationale dirigé par Jeanine Mabunda du PPRD, ne laisse pas indifférents les acteurs politiques du pays, toute tendance confondue.

Dans un message publié sur Twitter le vendredi 11 décembre 2020, le ministre Congolais de l’industrie, Julien Paluku Kahongya, membre du Front Commun pour le Congo (FCC), a appelé le gouvernement de la République de tirer toutes les conséquences politiques qui s’imposent, face à cette énième crise.

« La vitalité de la démocratie en RDC depuis 1990 en passant par l’alternance  2019 et la situation de 2020 est une série d’enseignements politiques. Le temps n’étant pas notre allié, il est temps pour le Gouvernement de tirer toutes les conséquences politiques qui s’imposent », a-t-il écrit.

Pendant ce temps, la fédération provinciale de son parti politique, le Bloc Uni pour la Renaissance et l’Émergence du Congo (BUREC) au Nord-Kivu, a annoncé ce samedi 12 décembre 2020 à Goma, son adhésion à l’union sacrée prônée par le président Félix Tshisekedi sans préciser que le parti quittait désormais le Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila dont il est membre.

« Une question peut être posée, peut-on être ministre ou gouverneur de province et refuser d’accompagner le chef de l’État ? La réponse est non ! Le président de la République à travers l’union sacrée appelle les hommes et les femmes politiques à refonder la nation. Chacun vient avec son poids politique en nombre d’élus nationaux et provinciaux et c’est à travers les institutions de la république que va s’opérer mutation et non dans la rue », a déclaré Maitre Aimée Mbugheki cadre du BUREC qui a lu la déclaration rendue publique ce samedi.

Et de poursuivre : « Cela étant, réalisme politique oblige, adhérer à l’union sacrée est une conséquence logique et normale de tout opérateur politique qui veut réellement servir sa nation ».

Cette formation politique souhaite que d’autres partis du Front Commun pour la Congo puissent l’emboiter et adhérer à l’union sacrée de la nation, prônée par Félix Tshisekedi Tshilombo.

Glody Murhabazi, à Goma

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :