Aujourd'hui :18 September, 2020
Photo droit tiers

Félix Tshisekedi : « Nous n’allons pas vers une rupture de la coalition, ça c’est certain »

Le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a appelé ce jeudi 16 juillet 2020 la classe politique congolaise toute tendance confondue à privilégier avant tout, l’intérêt supérieur de la Nation.

Appel lancé par Félix Tshisekedi depuis Brazzaville devant la presse au terme de ses échanges avec son homologue du Congo-Brazzaville Denis-Sassou Nguesso.

« L’essentiel est de regarder d’abord les intérêts du pays et je crois que les uns et les autres sont conscients de cette prise en compte [des intérêts du pays ndlr]. Donc, nous allons finir par trouver des solutions », a dit le chef de l’État, qui répondait aux questions de la presse.

Dans la foulée, le président Tshisekedi a rassuré que la coalition FCC-CACH ne se dirige pas vers la rupture. Le successeur de Joseph Kabila a même révélé que des délégués des deux camps se voient pour aplanir les divergences.

« Ce que je peux vous assurer en tout cas ce que nous n’allons pas vers une rupture de la coalition. Ça c’est certain. D’ailleurs en ce moment, il y a des délégués des deux camps qui se voient, qui discutent pour essayer de déblayer le chemin et de voir de nouveau les conditions de pouvoir regarder dans la même direction », a renchéri Félix Tshisekedi.

Par ailleurs, le chef de l’État a précisé que la situation qui prévaut actuellement au sein de la coalition FCC-CACH ne doit pas surprendre étant qu’il s’agit d’une première expérience en République Démocratique du Congo.

« C’est la première fois que nous vivons une telle situation dans ce pays. Donc, ça ne pouvait pas se passer parfaitement. Même dans les vieilles démocraties les coalitions ont toujours posé des problèmes. Donc, ça ne doit pas choquer », conclut Félix Tshisekedi.

Le climat au sein de la coalition FCC-CACH demeure de plus en plus tendu depuis quelques semaines. Parmi les sujets qui divisent les deux familles politiques, figurent notamment l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la CENI et les propositions de loi initiées par Aubin Minaku et Garry Sakata sur la réforme de la justice.

Lors du dernier conseil des ministres, une source proche du gouvernement avait confié à 7SUR7.CD que le président Tshisekedi, tout en affirmant qu’il fera tout pour maintenir la coalition FCC-CACH, n’avait pas écarté l’option de mettre fin à ladite coalition.

Jephté Kitsita

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :