Aujourd'hui :14 October, 2019
7SUR7.CD

Goma : « On va amener les tableaux à l’Assemblée, que les députés et ministres enseignent aussi les élèves » (Enseignants grévistes)

Ça fait 11 jours que les activités scolaires sont paralysées dans les écoles publiques de la ville de Goma (Nord-Kivu).

Les enseignants sont en grève pour revendiquer leur paiement et le paiement des agents nouvelles unités et non payés.

En même temps, les professionnels de la craie s’insurgent contre l’écart qui existe entre leur salaire fixé par le gouvernement et le salaire que perçoivent les députés et ministres tant provinciaux que nationaux.

Interrogé ce samedi 12 octobre par 7SUR7.CD, un des enseignants grévistes a déclaré que ses collègues et lui se sentent rabaissés et marginalisés par les autorités, et qu’ils demandent aux ministres, députés nationaux et provinciaux de venir eux-même enseigner les élèves.

« Quand nous avons lancé cette grève nous avons dit ceci, ceux là qui disent qu’ils vont nous chasser quand on entre en grève, ceux là qui nous intimident, j’avais appelé les députés et les ministres de venir enseigner aussi leurs élèves, car nous enseignants, ils sont en train de minimiser notre métier alors qu’ils sont passés par nos mains, ils doivent nous respecter en tant que leurs parents », a déclaré Shamavu  Bahala, enseignant à l’Institut Majengo.

Avant de poursuivre : « On ne doit pas avoir un grand écart comme ça entre le salaire d’un enseignant et celui d’un ministre, non ! Si le gouvernement ne respecte pas ça, notre grève ne sera pas levée. Et là vous trouverez un moment où les élèves iront étudier à l’assemblée et aux ministères, et j’amenerai les tableaux là-bas les députés et ministres vont enseigner ».

Les enseignants ont boudé l’appel de l’intersyndical qui les a invité à reprendre les cours vendredi dernier. Ils ont radicalisé la grève et projettent une marche ce lundi 14 octobre 2019 pour interpeler le gouvernement congolais.

Glody Murhabazi, à Goma

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *