Aujourd'hui :23 October, 2019

Gratuité de l’Enseignement de base: au Sud-Kivu, les écoles catholiques et protestantes déclenchent la grève sans délai

C’est officiel déjà, les enseignants des catholiques et protestantes du Sud-Kivu déclenchent une grève, à partir de ce mercredi 25 septembre 2019.

C’est la conclusion de l’Assemblée générale extraordinaire tenue ce mercredi 25 septembre, à l’Institut de la Trinité à Bukavu.

Les enseignants décident de rester à la maison jusqu’à ce que le gouvernement puisse prendre en charge les enseignants et mettre en application les accords de Bibwa. Ils disent non à la clochardisation des enseignants. Les syndicats des enseignants des écoles catholique et protestantes demandent aux parents de les accompagner dans la lutter. Tout parent qui va accepter de payer la prime doit être conséquent et accepté qu’il va prendre la responsabilité de l’État” ; déclarent les syndicats.

Le syndicat national des écoles protestantes (SYNEP) et ceux du syndicat national des enseignants des écoles Catholiques (SYNECATH) disent ne pas être prêts de travailler pour 40.000Fc mais plutôt 900$ par mois pour un licencié et 300$ pour le moins gradé.

Tout enseignant n’est pas prêt à travailler pour 40000fc. Que l’enseignant touche au moins 900$ le mois pour stopper avec la grève. Nous nous reposons à la maison en attendant l’application du promesse du Chef de l’Etat pour améliorer les conditions des vies des enseignants»; fait savoir Jacques Cirimwami, Président du Syndicat National des écoles conventionnées catholique au Sud-Kivu.

Il dit également que les enseignants veulent voir la mise en application des accords de Bibwa. Ces accords prévoient un salaire de 900$ pour un licencié et 300$ pour les huissiers et le moins gradé.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *