Aujourd'hui : 7 December, 2019

Insécurité à Pinga et Kitchanga : Leïla Zerrougui promet de faire un plaidoyer

La représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Leïla Zerrougui, promet de faire un plaidoyer pour désenclaver et sécuriser Pinga en territoire de Walikale et Kitchanga dans le territoire de Masisi, au Nord-Kivu. Elle l’a affirmé vendredi 15 novembre lors de sa tournée dans ces zones affectées par des conflits armés.

La vulnérabilité, l’enclavement, la pauvreté de la population ainsi que la fragilité de la situation sécuritaire avec la présence des groupes armés sont autant de problèmes que la cheffe de la MONUSCO a pu constater.

« Si je suis là, c’est parce qu’il y a des préoccupations par rapport à toutes ces populations qui sont dans des zones enclavées, difficiles d’accès, vulnérables avec des groupes armés qui tournent autour, avec une présence de l’Etat très limitée, et s’il est présent, il a des moyens très limités », a affirmé Leïla Zerrougui.

Il y a aussi l’absence de l’autorité de l’Etat qui peine à se rétablir dans certaines zones de la province. Un défi majeur aussi bien pour le gouvernement congolais que pour la MONUSCO, a-t-elle reconnu.

Selon elle, les habitants de ces deux territoires demandent le désenclavement de leurs zones et veulent aussi que les militaires aient plus de moyens et des logistiques pour les protéger.

« Ils ont dit qu’il faut mettre les pressions sur les groupes armés pour les amener à déposer les armes. Ils ont dit que les femmes qui travaillent dans les champs se font abuser soit par les groupes armés, soit par les FARDC ou la police. Nous travaillons sur ça. J’ai dit à tout le monde que je n’ai pas la bague de Salomon et je n’aime pas mentir aux gens. Je vais faire le plaidoyer, parce qu’il y a des choses que je peux faire et des choses que d’autres peuvent faire », a déclaré Leïla Zerrougui.

Tout en promettant de mener un plaidoyer auprès des autorités congolaises, Leila Zerrougui, réaffirme la volonté de la MONUSCO de poursuivre son mandat essentiellement axé sur la protection des civils dans les zones encore en proie à l’insécurité conformément à son mandat.

La cheffe de la MONUSCO effectue depuis mercredi, une tournée dans les zones affectées par les conflits armés dans la province du Nord-Kivu. L’objectif est selon Leïla Zerrougui de rassurer la population, quant au soutien de la Mission aux efforts consentis par les différents partenaires dans la stabilisation de l’Ets de la RDC.

Source : www.radiookapi.net

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant