Aujourd'hui :22 September, 2020
7SUR7

Joseph Mukumadi : « Je suis et je demeure, jusqu’à la preuve du contraire, le gouverneur du Sankuru » 

Devant la presse ce lundi 14 septembre 2020, Joseph Stéphane Mukumadi a dit demeurer, jusqu’à la preuve du contraire, le gouverneur de la province du Sankuru. Ce, malgré sa destitution par l’Assemblée provinciale du Sankuru au mois de décembre dernier. 

« Est-ce vous avez une ordonnance présidentielle qui m’a destitué en ma qualité de gouverneur ? Si vous avez une ordonnance, on peut ouvrir le débat.  Donc, ce qui est de la justice, je suis et je  demeure encore aujourd’hui, jusqu’à la preuve du contraire, le gouverneur de la province du Sankuru et j’engage cette province dans les voies de la sortie de la crise qui date depuis 2006 », a-t-il déclaré.

Par la même occasion, le chef de l’exécutif provincial du Sankuru a rejeté les accusations de torture sur les journalistes portées contre lui par Journaliste En Danger (JED). D’après cette ONG,  Mukumadi aurait donné l’ordre aux forces de l’ordre de torturer les professionnels des médias lors de son retour en province le 20 août dernier. 

« En aucun cas, le gouverneur Mukumadi a arrêté ou fait arrêter les journalistes, ou encore donner des instructions pour faire arrêter les journalistes. Le gouverneur Mukumadi n’a jamais fait arrêter un journaliste ou fait torturer les journalistes. Je ne peux pas marcher sur les journalistes ni entraver à la liberté des journalistes. Tout ce qui a été dit, c’est pour salir mon image », a déploré  le gouverneur du Sankuru. 

Quant à la fermeture de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) de Lodja (territoire du Sankuru), il a indiqué qu’il s’agit d’une « mesure conservatoire prise par le Conseil provincial de sécurité pour préserver la paix en province ». « RTNC/Lodja est devenue quasiment une radio privée d’un acteur politique », a-t-il dit.

Par ailleurs, le gouverneur Mukumadi a loué son rapprochement avec l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), parti au pouvoir. « Aujourd’hui, le slogan de l’UDPS est un slogan qui honore le peuple congolais, l’État de droit prôné par l’UDPS est une valeur dans laquelle je me retrouve. D’où, je ne vois pas l’inconvénient de mon rapprochement à l’UDPS », a souligné le gouverneur du Sankuru. 

Pour rappel, J. S. Mukumadi a été convoqué ce même lundi à l’auditorat militaire de Mbuji-mayi, dans la province du Kasaï Oriental. Il est accusé de torture sur les journalistes par l’ONG JED. 

Prince Mayiro

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :