Aujourd'hui :21 November, 2019

Kananga: 7 ans de prison requis contre un officier des FARDC pour viol d’enfant

Le ministère public a requis jeudi 10 octobre sept ans de prison et 800 000 francs congolais (environ 480 dollars américains) d’amendes contre le lieutenant Muhindo, un instructeur de l’académie militaire. Ce dernier est jugé devant le tribunal militaire de Kananga pour viol d’enfant.

L’officier est accusé d’avoir eu des relations sexuelles en avril dernier à deux reprises dans une chambre d’hôtel à Kananga avec une fille âgée de 13 ans.

Dans son réquisitoire, le ministère public revient abondamment sur la fameuse chambre. La chambre numéro 1.

«C’est sa chambre préférée», lance-t-il à l’endroit du prévenu, qu’il décrit comme un officier intelligent et brave, instructeur à l’académie militaire et spécialiste en infanterie mécanisée.

Un célibataire sans enfant, qui se rend souvent dans cet hôtel pour boire un coup et aussi, commente l’officier du ministère public, « chercher son équilibre biologique ».

Pour les avocats de la partie civile, c’est dans cet établissement hôtelier que l’officier «a volé la virginité de la victime». A titre de dommages et intérêts, ils demandent que l’accusé soit condamné à payer 20 millions de francs congolais.

Pour leur part, les avocats du prévenu rejettent l’accusation de viol. Ils affirment déceler des contradictions dans le récit de la mère de la victime, notamment lorsqu’elle relate les circonstances qui ont précédé le viol.

Depuis le début du procès, l’accusé nie les faits mis à sa charge et assure être l’objet d’une machination.

Le tribunal va rendre son verdict le jeudi prochain.

Source : www.radiookapi.net

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant