Aujourd'hui :14 October, 2019

Kinshasa : 3 morts après l’écroulement des murs à Kalamu et Kintambo

« Ce matin, il est fait état de l’écroulement du mur de la parcelle N° 07 sur l’avenue Bongolo, quartier Kimbangu dans la commune de Kalamu. Bilan : deux et 1 blessé », a annoncé ce vendredi 4 octobre la police nationale congolaise (PNC) sur son compte Twitter. L’écroulement du mur est consécutif à la pluie qui s’est abattue ce même jeudi.

La même source annonce aussi la mort d’un enfant suite à l’écroulement du mur de la résidence d’un officier des FARDC au Camp Luka dans la commune de Kintambo. La victime est l’un des enfants du propriétaire de la maison.  Deux autres enfants blessés ont été conduits à l’hôpital militaire du Camp Kokolo.

Plusieurs maisons ont été inondées après cette pluie qui s’est abattue cette matinée à Kinshasa. Le quartier Mososo dans la commune de Limete est l’un des quartiers touchés.

 Sur l’avenue Polo par exemple, l’eau de la rivière Mososo a quitté son lit.

Plusieurs habitations sont touchées. Les résidences sont inaccessibles à leurs propriétaires.

Certains habitants se battent pour vider l’eau de leurs maisons.

Une dame, locataire dans une des parcelles du quartier affirme qu’elle a pris la résolution de quitter le quartier « dans les deux jours qui suivent ».

D’autres par contre se disent « fatigués d’interpeller les autorités sur leur situation ».

D’après eux, le niveau du pont jeté sur cette rivière à la hauteur du boulevard Lumumba, les câbles souterrains de la SNEL et les collecteurs d’eau de la Regideso ralentissent l’écoulement des eaux des pluies. Ce qui occasionne le retour de ces eaux dans leurs maisons.

Par ailleurs le long de la rivière Kalamu la situation est aussi déplorable tout comme le long de l’avenue Mushie à ligwala au complexe scolaire Mushie où les élèves ne savent pas accéder dans l’enclos suite au débordement d’eau.

A la base de ce débordement, les caniveaux bouchés et les rivières non curées dans la ville de Kinshasa.

La situation tait identique le matin sur l’avenue Huileries.

 

Source : www.radiookapi.net

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *