Aujourd'hui : 1 December, 2020
Photo droits tiers

Kinshasa/Gratuité de l’enseignement : Des chefs d’établissements scolaires catholiques perçoivent frauduleusement des frais sans remettre un reçu

La coordination diocésaine et urbaine des écoles conventionnées catholiques a, dans une correspondance parvenue ce samedi 31 octobre 2020 à 7SUR7.CD, mis en garde certains chefs d’établissements qui procèdent aux perceptions « frauduleuses » de  montant allant de 200 à 250 $ comme frais de fonctionnement des écoles.

D’après la coordination, cette pratique est une « fraude et une tentative de se tromper de cible ». Elle ternit l’image des écoles conventionnées catholiques et va à l’encontre des options du cardinal Fridolin Ambongo Besungu.  

« J’attire l’attention de ceux qui ont versé dans ces pratiques inacceptables d’arrêter et leur demande de me faire rapport de l’état actuel de cette perception », a écrit le coordonnateur diocésain et Urbain.

À cet effet, les coordonnateurs sous-provinciaux sont appelés à faire un suivi sans complaisance.

Le 15 juillet 2019, le cardinal Fridolin Ambongo , représentant légal des Écoles Conventionnées Catholiques de Kinshasa avait salué la décision présidentielle de la gratuité de l’enseignement

Cependant, son application rencontre quelques difficultés notamment le paiement de nouvelles unités, engendrant ainsi  la grève dans certains établissements.  

Depuis la rencontre scolaire 2020-2021, le Syndicat national des écoles conventionnées catholiques (SYNECAT) réclame la régulation de la paie de Nouvelles Unités « N.U », le paiement du 2è et 3è paliers,la transportation des grades d’enseignants ainsi que l’élargissement de ces assises à un cadre de dialogue social regroupant des représentants des parents, des confessions religieuses.

Ange Makadi Ngoy

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :