Aujourd'hui :25 November, 2020

L’ambassadeur François Pujolas annonce la création d’une école de guerre en janvier prochain en RDC


L’Ambassadeur de France en RDC, François Pujolas, a annoncé la création d’une école de guerre en RDC pour améliorer la formation des officiers supérieurs dans tous les domaines sous le modèle d’écoles de guerre qui existent dans différents pays dont la France.

Cette annonce a été faite mercredi 4 novembre à Goma, au cours d’un tête-à-tête avec le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita.

« Sur le plan plus de la coopération concrète, la France a une longue tradition de coopération notamment avec les FARDC, mais elle a décidé d’augmenter cette coopération par exemple dans ce qu’on appelle coopération structurelle. Nous allons pour aider à moderniser les FARDC, mettre en place à compter de janvier prochain la première promotion de l’école de guerre. Nous allons contribuer à la création d’une école de guerre ici en RDC pour améliorer la formation des officiers supérieur dans tous les domaines sous le modèle d’écoles de guerre qui existent dans différents pays dont la France. Ce n’est pas la seule action mais c’est la plus emblématique aujourd’hui », a indiqué l’Ambassadeur de France en RDC, François Pujolas.

Il a également fait part de la situation sécuritaire à Beni, et au Nord-Kivu en générale, la collaboration entre la MONUSCO et les FARDC, notamment à travers la Brigade d’intervention, le processus DDR :

« Le rôle de la France est à plusieurs niveaux, sur le plan diplomatique vous le savez sans doute. Membre permanent du conseil de sécurité, la France est chargée particulièrement des dossiers où toutes les questions qui ont trait à la République démocratique du Congo et singulièrement la MONUSCO. Il y a vous le savez tous les ans renouvellement du mandat de la MONUSCO, cette année, il est particulièrement important sur une stratégie conjointe sur l’avenir de la MONUSCO qui devrait être adopter dans son principe. Donc, il y a des négociations à New-York pour aboutir à cette décision en décembre, et la France a un rôle on va dire de coordonnateur.»

François Pujolas a, en outre, félicité les gouverneurs du Nord-Kivu et du Sud-Kivu pour leur plaidoyer en faveur d’une modernisation complète du processus DDR, vers un processus qui met l’accent sur la réinsertion communautaire des ex-combattants.

Ce plaidoyer a ensuite été relayé par l’équipe des ambassadeurs accrédités en RDC auprès du chef de l’Etat congolais, a-t-il précisé.

Source : www.radiookapi.net

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :