Aujourd'hui :18 October, 2019

Le Potentiel : « Fridolin Ambongo, défenseur des pauvres et des opprimés »

Revue de presse du lundi 7 octobre 2019

La création du Cardinal Fridolin Ambongo fait la Une des journaux parus à Kinshasa lundi 7 octobre

 « Archevêque de Kinshasa, le tout nouveau cardinal Fridolin Ambongo se veut être avant tout le ‘défenseur des opprimés’. Il n’attend pas se détourner de la ligne qu’il s’est tracée depuis lors. Son apostolat se résume à défendre le peuple congolais en lui permettant de mieux vivre sur la terre de ses ancêtres », indique Le Potentiel, précisant que Fridolin Ambongo est d’avis que sa création au titre de cardinal est un message à toute l’église d’Afrique qui doit orienter son combat et son évangile vers le bonheur du peuple africain.

« Je crois que c’est une reconnaissance du travail de l’épiscopat congolais, mais en même temps aussi de mon engagement personnel, en tant que pasteur, pour cette cause. Au-delà du Congo, je pense que c’est un message pour l’Afrique. C’est pour dire : ‘C’est dans cette direction que l’Église d’Afrique doit aller’ », note le journal, citant le quatrième cardinal de la RDC.

« Fridolin Ambongo pour une collaboration étroite entre l’Eglise et l’Etat », titre pour sa part Forum des As. Créé Cardinal par le pape François le samedi 5 octobre au Vatican, « Fridolin Ambongo Besungu se montre déjà favorable à une étroite collaboration entre l’Eglise catholique et l’Etat en République démocratique du Congo. Il l’a clairement déclaré lors de l’interview accordée à nos confrères de Radio France internationale (RFI), à quelques heures de la messe au cours de laquelle le Souverain Pontife l’a créé Cardinal », précise le tabloïd.

Sa plus grande fierté, voire sa plus grande joie, était d’apprendre que le chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo – dont il a été parmi les premiers à contester son élection – allait faire le déplacement pour assister à la cérémonie. Ce qui lui a permis de croire que l’Eglise et l’Etat, poursuit le quotidien, pourraient désormais marcher la main dans la main pour le bien-être du peuple congolais.

« L’un des initiateurs de l’Accord de la Saint Sylvestre, le Prélat Congolais a réussi à cristalliser autour de lui les différents courants antagonistes de la classe politique, venus pour prendre part à cette célébration eucharistique : gouvernants congolais (le Président Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Jeanine Mabunda, Samy Badibanga…), cadres de l’Opposition Lamuka (Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu, Adolphe Muzito, Moïse Katumbi, Salomon Moni-Della, José Endundo…), etc. », détaille le journal.

« Cardinalat d’Ambongo : Le président de l’ECC réitère la collaboration avec l’Eglise catholique pour le “développement” du peuple congolais », renchérit Actualite.cd Le Révérend André Bokundoa, président de L’Eglise du Christ au Congo (ECC) a pris part samedi dernier à la cérémonie de création du cardinal Fridolin Ambongo par le Pape François à Rome, rapporte le media en ligne.

« A cette occasion, le représentant des protestants en RDC a réitéré la détermination dans la collaboration entre l’Église du Christ au Congo avec l’Église soeur, Église catholique romaine, pour le développement intégral du peuple congolais », dit le communiqué de presse de l’ECC publié ce lundi.

La Prospérité s’intéresse déjà au retour du Cardinal Ambongo à Kinshasa, prévu pour jeudi 31 octobre. L’Archidiocèse de Kinshasa par le biais de la commission diocésaine des jeunes, a promis de réserver un accueil chaleureux au quatrième Cardinal de la RDC, Fridolin Ambongo Besungu, après Malula, Etsou et Monsengwo Pasinya.

Les activités seront organisées par les groupes pastoraux des jeunes, entre autres, le festival Cardinal Ambongo, le ballet, le poème et Cie. Le cortège ira de l’aéroport international de N’djili jusqu’à la Cathédrale Notre Dame du Congo de Lingwala. C’est dans cette foulée qu’une messe d’action de grâce sera organisée, en date de 17 novembre au Stade Tata Raphaël, selon le quotidien.

Le Phare signale qu’en marge de la création du Cardinal de Mgr Ambongo, le pape François a été invité en RDC. Le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, a rencontré le Pape François en aparté, dans son bureau de la Cité du Vatican, le samedi 5 octobre, peu avant le Consistoire ayant consacré la création de 13 nouveaux Cardinaux. Le Président congolais a profité de sa brève entrevue avec le Saint Père pour lui adresser une invitation à visiter la République démocratique du Congo, pays d’origine de Mgr Fridolin Ambongo.

 

Source : www.radiookapi.net

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *