Aujourd'hui : 1 December, 2020
rdc

Léopards : Petit à petit Joël Kiassumbua

Après Robert Kidiaba et Ley Matampi, les cages de la RDC sont désormais gardées par Joël Kiassumbua. Une opportunité par offerte à ce dernier par Christian Nsengi depuis sa prise des fonctions. Petit à petit, Joël Kiassumbua prend ses marques dans les perches des Léopards, même s’il n’a jusqu’ici connu des épreuves de taille l’attaque du Sénégal, celle de l’Algérie ou de l’Égypte. Mais quoi qu’il en soit, le portier de Servette, en Suisse, a déjà marqué des points importants comme des paris sur topmercato.com. C’était devant le Gabon de Pierre Emeric Aubemeyang et le Maroc d’Hachim Ziyech. Il s’impose comme un titulaire qui sera peut-être dans peu de temps incontournable, indiscutable comme l’ont été ses prédécesseurs Ley Matampi et Robert Kidiaba.

Symbole de la patience qui paie

Joël Kiassumbua est arrivé en sélection en mars 2015 lors d’un stage des Léopards au Qatar assorti d’un double amical perdu contre l’Iran (1-0, 2-1). Il avait la nationalité suisse puisqu’ayant joué et remporté la Coupe du Monde de moins de 17 ans avec sa nation adoptive. Les formalités administratives ne prendront que quelques mois. En juillet 2015, il est autorisé à jouer Léopards à l’époque encadrés par Florent Ibenge. Mais il attendra longtemps, trop longtemps avant sa première apparition officielle sous les couleurs de la RDC. Tout le temps sélectionné, Joël Kiassumbua était toujours le choix numéro 2, voire numéro 3 dans la hiérarchie des gardiens coiffée depuis 2016 par Ley Matampi, jusqu’en 2019. Il a été à la CAN 2017 sans disputer la moindre minute.

Kiassumbua, l’élu de Christian Nsengi.

C’est sous Christian Nsengi que, l’ancien gardien du FC Wholen verra le bout du tunnel. Après les prestations infructueuses de Parfait Mandanda et Anthony Mossi contre la Côte d’Ivoire et l’Algérie en Octobre 2019, le sélectionneur se décidait alors de donner la chance à Kiassumbua. Il commence contre le Gabon lors de la première journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2022. Son premier match officiel, et réalise un cleansheet, congratulé par Pierre Emeric Aubemeyang à l’issue de la rencontre. Les congolais découvrent alors ce talentueux gardien qu’il est.

 

Depuis ce match, Joël Kiassumbua n’a plus quitté les cages de la RDC. C’est lui qui en est le patron aujourd’hui. Malgré un faible temps de jeu en Club, il a la pleine confiance de son sélectionneur puisqu’il montre souvent des choses satisfaisantes. Sur ses 4 matchs officiels dans ces éliminatoires, il n’a pris que 2 buts, c’était en Gambie, sur une pelouse difficile. Un réussit un double cleansheet contre l’Angola, avec au passage quelques parades décisives pour éviter la défaite aux Léopards. Il n’est pas connu du grand public mais son nom circule déjà petit à petit sur les lèvres des sportifs. À lui d’enchaîner des belles prestations en équipe nationale et surtout, se battre pour une place de titulaire dans son club.

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :