Aujourd'hui :13 July, 2020

L’Iran émet un mandat d’ar­rêt contre Trump et demande l’aide d’Interpol

D’après le procureur de Téhéran, Ali Alqasimehr, l’Iran a émis un mandat d’arrêt et a demandé à Interpol de l’aider à détenir le président Donald Trump et des dizaines d’autres qui, selon elle, ont mené la frappe de drones américaine qui a tué un haut général iranien à Bagdad.

En Iran, un mandat d’ar­rêt inter­na­tio­nal vient d’être émis contre Donald Trump. Selon un procu­reur iranien cité par l’agence natio­nale Irna, cet ordre concerne le président améri­cain et 35 autres personnes impliquées dans l’as­sas­si­nat du géné­ral Qassem Solei­mani.

Retour sur les faits

Le 3 janvier 2020, en Irak, un tir de drone a tué l’une des figures les plus impor­tantes du régime iranien. Le géné­ral Qassem Solei­mani était même présenté comme « l’homme le plus puis­­sant du Moyen-Orient » par Le Monde.

Près de six mois plus tard, le procu­reur iranien Ali Alqa­si­mehr a annoncé qu’un mandat d’ar­rêt inter­na­tio­nal avait été émis contre les respon­sables de sa mort.

Téhé­ran aurait réclamé une notice rouge contre Donald Trump à l’Or­ga­ni­sa­tion inter­na­tio­nale de police crimi­nelle (Inter­pol).

En d’autres termes, l’Iran demande aux États-Unis d’ar­rê­ter leur propre président. Si cela ne risque pas d’ar­ri­ver, la notice rouge pour­rait limi­ter la capa­cité de dépla­ce­ment de Trump dans des pays alliés de l’Iran et surtout raviver les tensions entre les deux pays.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :