Aujourd'hui :23 October, 2019

L’ONG Justicia ASBL demande à Félix Tshisekedi de veiller à la bonne administration de la justice

« Il n’appartient pas au président de la République de fouiner dans le passé de certaines personnalités. Mais, il doit plutôt veiller à la bonne administration de la justice », a recommandé le président de l’ONG congolaise Justicia ASBL basée à Lubumbashi.

Dans un communiqué publié ce mardi 224 septembre, Me Timothée Mbuya salue les efforts de décrispation relevés par le Président de la république lors de son périple européen. « Ce n’est pas une attribution du Président de la République de fouiner dans le passé. Le président de la République n’est pas un historien, mais en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions, il y a des violations des droits humains et des infractions qui ont été commises notamment les cas de ces personnes brûlées vives au siège de l’UDPS, et d’autres personnalités comme les Rossy Tshimanga, les Kapangala, Luc Nkulula, Fidèle Bazana et d’autres personnalités qui ont été tuées par l’ancien régime », a expliqué Timothée Mbuya.

Il demande cependant au Président Tshisekedi de « faire un pas de plus » dans le domaine des respects des droits de l’homme en libérant tous les prisonniers politiques.

« Nous l’encourageons à fournir davantage des efforts notamment en autorisant à ce qu’actuellement des cas emblématiques comme le conseiller du président Moise Katumbi, Salomon Idi Kalonda puisse obtenir son passeport qui a été confisqué selon certaines informations à la Présidence de la République. Mais également, nous demandons la libération d’autres prisonniers politiques, comme les adeptes du prophète Mukungibila ainsi que la libération de Mike Mukebayi », recommande M. Mbuya.

Source : www.radiookapi.net

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *