Aujourd'hui :24 February, 2020
7sur7

Maniema : Au moins 10 morts parmi les 12.000 déplacés des affrontements entre l’armée et les Maï-maï

Plus de 12.000 personnes ayant fui les affrontements entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo « FARDC » et les rebelles Maï-Maï dans le territoire de Kabambare et ses environs vivent dans des conditions difficiles à Wamaza et Kopakopa dans la province du Maniema.

Cette situation de précarité a déjà provoqué la mort de 10 enfants à en croire la mutuelle des ressortissants du Maniema (MUREMA), résidant à Bukavu au Sud-Kivu.

« La situation qui prévaut à Salamabila et ses environs sur l’axe Wamaza-Kasongo, depuis plus d’une semaine nous préoccupe. Des informations en notre possession font état d’un déplacement massif de la population, essentiellement des femmes et des enfants ainsi que des personnes de troisième âge, ceci suite aux conflits armés dans cette zone. 

3 cas de décès d’enfants sont signalés à Wamaza où plus de 5 000 déplacés passent nuit à la belle étoile. 7 autres cas de décès sont signalés à Kopakopa où on retrouve plus de 7 000 personnes vulnérables sans assistance », peut-on lire dans une lettre de plaidoyer de MUREMA dont 7SUR7.CD s’est procuré une copie ce vendredi 24 janvier 2020.

Face à cette situation, cette organisation identitaire, appelle l’État Congolais et les organisations humanitaires à tout mettre en œuvre afin d’apporter une assistance à ces personnes vulnérables.

Par ailleurs, cette structure estime que la voie du dialogue doit être privilégiée afin d’épargner les populations civiles des conséquences « désastreuses » qui découleraient du recours permanent aux armes.

Il sied de rappeler que les affrontements entre les forces loyalistes et les Maï-maï Malaika ont éclaté le samedi 11 janvier 2020 dans la commune rurale de Salamabila et ses environs.

Deogratias Cubaka

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant