Aujourd'hui :18 September, 2020
7sur7

Marche du FCC : « À partir du moment où une des parties de la coalition veut s’arroger le pouvoir de l’autre, nous ne sommes pas d’accord », (Néhémie Mwilanya)

Le coordonnateur national du Front Commun pour le Congo (FCC) a, dans une interview accordée à la presse ce jeudi 23 juillet 2020 lors de la marche de cette plateforme de gouvernement, dénoncé la violation de la constitution par certaines parties de la coalition au pouvoir.

Selon Néhémie Mwilanya, la coalition est assise sur la constitution. Il souligne en outre qu’aucune partie ne peut s’arroger le pouvoir ou les prérogatives de l’autre.

« Nous pensons que la coalition est assise sur la constitution de la République. Et à partir du moment où on veut réduire cette constitution (…) nous ne sommes pas d’accord. La coalition est assise sur l’équilibre des pouvoirs entre le président de la République et la majorité parlementaire. À partir du moment où il y a une des parties à la coalition qui veut s’arroger le pouvoir de l’autre partie, nous ne sommes pas d’accord. La coalition est assise sur la séparation des pouvoirs », a déclaré le professeur Néhémie Mwilanya.

En outre, l’élu de Fizi dans le Sud-Kivu affirme que la coalition au pouvoir (FCC-CACH ndlr) est assise sur les intérêts de la population congolaise.

« Nous avons l’impression que tous les problèmes majeurs de la population deviennent le cadet de la coalition aujourd’hui. Vous voyez la vie qui devient cher, le taux de dollar monte, nous tirons la sonnette d’alarme rien n’est fait », a déploré le coordonnateur du FCC.

Il sied de rappeler par ailleurs que la marche du Front Commun pour le Congo de ce jeudi n’a pas été réprimée par la police. Les manifestants se sont arrêtés au niveau du Boulevard Triomphal en face du stade des martyrs comme convenu avec la Police.

Jephté Kitsita

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :