Aujourd'hui :27 September, 2020
7SUR7

Mémo des agents et cadres de l’OGEFREM à Tshisekedi : « Cette mise en place générale répond  aux besoins réels de l’Office et a été faite dans le strict respect des textes »

Des agents et cadres de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM) ont réagi, à travers un mémorandum, à la décision prise lors de la 48ème réunion du Conseil des ministres de rapporter la mise en place générale au sein de leur établissement.

Dans ce mémorandum à déposer à la présidence de la République, à la Primature et  au ministère de tutelle, dont la copie a atterri à la rédaction de 7SUR7.CD ce lundi 14 septembre 2020, les agents et cadres de l’OGEFREM précisent au chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi que cette mise en place générale intervenue récemment au sein de leur société a répondu aux besoins réels sur terrain et a été faite dans le strict respect des textes pertinents en la matière.

Pour eux, cette décision du conseil des ministres remet en cause la vision du président de la République codifiée dans la formule « Le peuple d’abord » et porte une atteinte grave à l’État de droit.

Ces agents et cadres signifient par ailleurs au président Félix-Antoine Tshisekedi que rapporter cette mise en place générale serait céder à une désinformation entretenue par un groupe d’agents de l’OGEFREM révoqués pour détournement de plus d’un million USD et par quelques membres de son cabinet manipulés.

« La mise en place opérée à l’OGEREM a procuré de la joie à l’ensemble du personnel et à tous les dépendants. Toute tentative de son annulation risque d’être apocalyptique pour l’OGEFREM et ses travailleurs au point d’entretenir un manque à gagner pour le Trésor public », indique ce mémorandum.

Il renseigne que, contrairement à ce qui se raconte, cette mise en place générale, qui intervient 10 ans après au sein de l’OGEFREM, fait suite à plusieurs négociations régulières au niveau interne.

Elle est, indique le mémorandum, une régularisation des promotions telles que réclamées dans plusieurs protocoles des réunions paritaires avec différents employeurs, en référence à la convention collective en vigueur à l’OGEFREM.

Pour les cadres et agents de l’OGEFREM, leur établissement est juste victime de son rayonnement et affirment que l’acharnement observé sur ses mandataires actuels est manifestement une œuvre d’un groupe d’individus qui ont des ambitions occultes sur cette entreprise. 

Ils invitent ainsi le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi à se renseigner davantage sur ce dossier afin de se rendre compte de la manière dont l’actuelle équipe dirigeante a redressé l’OGEFREM après des arrièrés de salaire et des dettes faramineuses laissés par les prédécesseurs.

Il convient de rappeler que lors du Conseil des ministres du vendredi 11 septembre dernier, le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi  a demandé de rapporter la décision portant mise en place générale au sein de l’OGEFREM.

Il s’agit d’une mise en place intervenue récemment au sein de cet établissement pour renforcer son rôle dans la régulation de l’import-export à travers toute l’étendue de la RDC.

Orly-Darel Ngiambukulu

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :