Aujourd'hui : 6 July, 2020
7sur7

Nord-Kivu : Accusée par l’armée de comploter contre la République en s’alliant aux Maï-Maï, LUCHA dément  

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) a, dans un communiqué parvenu à 7SUR7.CD ce mardi 5 mai 2020, désapprouvé les accusations de l’armée congolaise (FARDC) contre ses militants de la section Nyamilima. 

Pour LUCHA, ces allégations « sont fausses et dénuées de tout fondement ». Elle dénonce une campagne de désinformation et la répression dont sont victimes ses activistes à Nyamilima, concoctée « par certaines autorités locales et le commandant locale des FARDC ainsi que certains groupes au sein de l’ICCN (Institut congolais pour la conservation de la nature  NDLR). »

« Depuis un mois, à Nyamilima, les militants de la LUCHA sont victimes d’un harcèlement de la part du commandant des FARDC, le colonel Zaïre, un ancien rebelle accusé de violation des droits humains », lit-on dans ce communiqué. 

La LUCHA rappelle que toutes les manifestations de ses militants à Nyamilima pour demander une démarcation participative du Parc National Virunga et permettre à la population d’accéder à leur champ, ont toujours été non violentes. 

De ce fait, ce mouvement citoyen réitère son attachement à la non-violence et le respect des droits de la République et réclame de tous ses militants détenus à Goma et à Nyamilima. 

Pour rappel, les FARDC ont dénoncé l’activisme de la LUCHA section de Nyamilima en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) en l’accusant de comploter contre la République. 

À en croire le commandement a.i des opérations Sokola 2, le général Willy Yamba Kabangu, depuis le mois de janvier, les militants de ce mouvement citoyen oeuvrent en connivence avec les rebelles Maï-Maï AFRC, en menant des actions pour déstabiliser la région. 

Merveil Molo

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :