Aujourd'hui :26 May, 2020
7sur7

Nord-Kivu : Des enseignants menacent de ne pas reprendre les cours après le covid-19 suite aux arriérés de salaire

 

Plusieurs enseignants de la province du Nord-Kivu, réunis au sein de la Force Syndicale Nationale (FOSYNAT), menacent d’aller en grève dès la reprise des cours actuellement suspendus suite à la pandémie du coronavirus, afin de revendiquer les arriérés de salaire de 8 mois accusés par les agents Nouvelles Unités (NU).

Dans une lettre adressée au gouverneur de province ce jeudi 30 avril 2020 à l’occasion de la journée nationale de l’enseignement, la FOSYNAT déplore le non-respect de la mesure de prise en charge des NU pour ce mois d’avril, comme convenu avec les autorités du pays.

Pour ce faire, et en vue de ne pas rater la reprise des cours après le covid-19, ces professionnels de la craie exigent le paiement de 8 mois d’arriérés de salaire des agents Nouvelles Unités, l’application du deuxième palier qui implique la majoration du salaire des enseignants, la suppression des zones salariales et la suppression des retenues bancaires arbitraires.

« Cette journée du 30 avril dite de fête pour les enseignants, est plutôt une journée de deuil pour nous. Bientôt le covid-19 va finir et il n’y aura pas cours si les NU ne sont pas prises en charge », a lâché Bahala Innocent, président de la FOSYNAT au micro de 7SUR7.CD.

Il sied de noter que plusieurs grèves des enseignants ont été observées dans nombreuses provinces de la RDC depuis l’instauration de la gratuité de l’enseignement de base en septembre 2019 prônée par le chef de l’État Félix Tshisekedi. Les enseignants Non Payés étant déjà mécanisés depuis le mois de janvier au Nord-Kivu, ce sont désormais les Nouvelles Unités qui attendent leur mécanisation.

Glody Murhabazi, à Goma

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant