Aujourd'hui :20 October, 2019

Nord-Kivu : victime de menaces, MSF envisage de réduire ses interventions à Masisi et Walikale

L’organisation internationale Médecins sans frontières (MSF), basée à Goma compte de réduire davantage ses interventions humanitaires dans les territoires de Masisi et de Walikale au Nord-Kivu. Dans un communiqué publié vendredi 4 octobre, cette ONG indique que cette mesure serait d’application si ses équipes continuent de subir des menaces, ou ne sont pas suffisamment protégées dans cette région.

« Nos équipes ont récemment fait face à plusieurs menaces et incidents sécuritaires dans les territoires de Walikale et de Masisi… », a déclaré le chef de MSF au Nord-Kivu, Antony Kergosien.

Il a ajouté que ces menaces et incidents sécuritaires ont « forcé son organisation à réduire temporairement ses activités humanitaires dans la région, ce qui, par conséquent, prive les populations locales des soins médicaux pourtant essentiels. »

« Si nos équipes, convois et établissements ne sont pas respectés et protégés, nous allons devoir réévaluer notre capacité d’intervenir et ajuster nos programmes médicaux et humanitaires dans les zones de santé concernées », a poursuivi Antony Kergosien.

Le communiqué de MSF/Nord-Kivu ne donne aucun détail sur les auteurs des menaces dont sont victimes ses équipes à Masisi et Walikale ni jusqu’à quel niveau irait le redimensionnement de ses interventions.

Toutefois, MSF rappelle que la sécurité des acteurs humanitaires est primordiale pour assurer leur présence et leur intervention, demandant par conséquent qu’elle-même et d’autres organisations humanitaires œuvrant dans la région aient un accès, sans entrave, aux populations qui ont le plus besoin d’attention.

C’est depuis 1981 que MSF œuvre en République Démocratique du Congo où elle offre aux populations des soins médicaux, chirurgicaux, pédiatriques et obstétriques ainsi que la prise en charge de la malnutrition et du VIH/SIDA. Elle répond aussi aux épidémies comme la rougeole et Ebola.

Source : www.radiookapi.net

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *