Aujourd'hui :23 September, 2020
7sur7

PT-NTIC/Prime de rétrocession : Dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 septembre, A. Kibassa a touché la totalité de la quotité du cabinet sortant (Okundji)

L’ancien ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, (PT-NTIC), est sorti de son silence au sujet de la prime de rétrocession du mois de juillet 2019 bloqué selon lui par l’actuel ministre Augustin Kibassa Maliba.

Devant la presse ce samedi 12 octobre au siège des Forces Novatrices pour l’Union et la Solidarité, (FONUS), Emery Okundji a démenti « les rumeurs selon lesquelles, lui et quelques membres de son cabinet auraient détourné 400.000 USD et des matériels de bureau ».

Pour Okundji, tout cela ne relève que de l’affabulation et affirme avoir travaillé avec conscience et patriotisme à la tête du ministère des PT-NTIC et les « réalisations opérées par lui et son équipe au profit du Trésor Public ».

« En réalité, mon successeur a cru trouver une manne venue du ciel lorsqu’au lendemain de la remise et reprise, la prime de rétrocession du mois de juillet 2019 a été payée au ministère des PT-NTIC. Cette prime constituant une motivation pour les agents ayant participé effectivement à la réalisation des recettes au profit du Trésor Public au courant de ce mois, celui-là a trouvé des astuces pour s’en accaparer alors qu’il n’avait jamais été aux affaires lors de la réalisation des recettes afférentes à ladite prime », a dit Emery Okundji.

Dans la foulée, le secrétaire général de FONUS affirme que l’actuel ministre Augustin Kibassa a touché la totalité de la quotité revenant aux membres de l’ancien cabinet.

« Ainsi, dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 septembre 2019, assisté de son directeur de cabinet et secrétaire général de son parti politique, ce ministre s’est fait remettre la totalité de la quotité revenant aux membres du cabinet sortant des mains de l’agent comptable préposé aux dépenses au secrétariat général des PT-NTIC, en usant des menaces de sanctions disciplinaires à son endroit », a révélé l’ancien ministre des PT-NTIC.

Pour désorienter l’opinion sur ses actes et masquer ainsi ce qui a l’air d’un détournement poursuit Emery Okundji, il a instruit son conseiller en charge de la communication de me charger de tous les maux à travers les médias.

« Je détiens suffisamment des preuves sur cette campagne qu’il a orchestrée pour salir ma personne », a fait savoir le secrétaire général du parti politique FONUS cher à Joseph Olenghankoy.

Emery Okundji indique avoir observé un calme pour ne pas céder à la provocation et annonce qu’il a saisi les instances compétentes pour que les membres de son cabinet, son vice-ministre Omer Egwake et lui-même, puissent recouvrir leurs droits « indûment détenus par Augustin Kibassa Maliba »

Jephté Kitsita

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :