Aujourd'hui :26 May, 2020
7SUR7.CD

RDC-Arrestation de JJ Mamba : Voici pourquoi le groupe parlementaire CACH n’a pas signé la déclaration des autres groupes et commissions de l’assemblée nationale

Les présidents de groupes et commissions parlementaires ont apporté leur soutien au député national Jean-Jacques Mamba ce samedi 23 mai 2020 à travers une déclaration lue au Palais du Peuple.

Cependant, l’absence de la signature du président du groupe parlementaire Cap pour le Changement, (CACH), sur le document a été remarquable.

Contacté à ce sujet par 7SUR7.CD, le député national Léon Mubikayi, président de ce groupe parlementaire a, d’entrée de jeu, affirmé avoir pris part à la réunion qui a conduit à ladite déclaration.

Cependant, Léon Mubikayi indique qu’il n’a pas voulu participer à la déclaration ni la signer car, dit-il, le dossier initial reste la pétition qui vise la déchéance de Jean-Marc Kabund au sein du bureau de la chambre basse du Parlement.

« J’étais dans la réunion. Mais comme vous le savez, je suis concerné parce que le premier vice-président de l’Assemblée est aussi mon président du parti. Et je ne peux pas prendre part à une déclaration qui semble aller dans le sens de sa destitution, je peux pas assister à une telle déclaration même si ça concerne Jean-Jacques Mamba, mais le dossier initial reste la pétition », a déclaré Léon Mubikayi.

Néanmoins, le président du groupe parlementaire CACH a déploré la façon dont Jean-Jacques Mamba a été arrêté ce samedi matin à son domicile.

« C’est une situation qui révolte tous les députés bien-sûr, parce qu’il n’est pas compréhensible qu’on puisse prendre manu militari un député, on a pas levé ses immunités, pour une histoire qu’on qualifie de flagrance, nous sommes en pleine session. C’était plus facile qu’on enlève ses immunités et qu’on l’arrête d’une façon propre », a-t-il indiqué.

Pour rappel, Jean-Jacques Mamba a été arrêté ce samedi sur ordre du Parquet général près la Cour de Cassation. L’élu de la Lukunga à Kinshasa a été jugé en procédure de flagrance.

D’après l’extrait de rôle de la Haute Cour, Jean-Jacques Mamba est placé en résidence surveillée et l’affaire a été renvoyée au 27 mai prochain pour lui permettre de constituer son conseil, étant donné qu’il a soulevé des exceptions, et ainsi comparaître en toute décence.

Jean-Jacques Mamba est l’initiateur de la pétition qui vise la déchéance de Jean-Marc Kabund de son poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale. Cependant, quelque élus ont dénoncé la présence « frauduleuse » de leurs noms ainsi que leurs signatures sur la liste des pétitionnaires.

C’est le cas du député national de l’Union pour la Nation Congolaise, (UNC), Simon Ntumba Mpiana qui a même porté plainte contre Jean-Jacques Mamba auprès du Procureur Général près la Cour de Cassation pour « faux et usage de faux ».

Jephté Kitsita

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant