Aujourd'hui :21 September, 2020
7SUR7

RDC  : C. Mutamba appelle à la mise en place d’un Parquet minier pour mettre fin à la fraude qui « fait perdre à l’État près de 100 milliards $ par an » 

Le mandataire en mines et carrières, maître Constant Mutamba a, au cours d’une conférence de presse  animée ce lundi 31 août 2020 à Kinshasa, révélé que la fraude minière fait perdre à l’État congolais près de 100 milliards de dollars américains chaque année. Il s’agit là des résultats de ses recherches menées dans le secteur minier, publiés ce jour dans une tribune de 20 pages. 

« La RDC perd près de 100 milliards de dollars dans la fraude minière. C’est vrai que ça peut étonner mais comment est-ce possible ? Ça apparaît utopique, ça apparaît chimérique. Après les révélations du professeur Luzolo Bambi sur le manque à gagner de l’État, aujourd’hui, nous nous venons avec le manque à gagner de l’État dans la fraude minière », a-t-il affirmé. 

À l’en croire, plusieurs causes peuvent justifier ce phénomène qui écume ce secteur, principal producteur des recettes pour l’État congolais. 

C’est entre autres, selon maître C. Mutamba, la non-déclaration par les exploitants artisanaux de leurs productions et la déclaration par les entreprises minières elles-mêmes de leurs statistiques de production et ce, « sans une contre-expertise du gouvernement ». De manière claire, il a fait savoir que seuls 30% de 100% des minerais produits sont déclarés à l’État chaque année. « 70% échappent au contre de l’État », a-t-il renchéri. 

Pour mettre fin à cette situation, ce mandataire en mines et carrières a appelé à la mise en place du Parquet minier de la République Démocratique du Congo et l’interdiction de l’exportation des minerais à l’état brut. 

D’après C. Mutamba, ledit Parquet minier sera une instance technique et judiciaire composée de magistrats, qui seront chargés de suivre des infractions dans le secteur minier et de sanctionner s’il y échet. 

Quant à l’interdiction de l’exportation des minerais à l’état brut, il a indiqué que cela permettra de développer les entreprises de transformation des minerais au pays et ainsi créer de l’emploi.

« Vous imaginez un seul instant que la RDC prenne ces décision aujourd’hui mais ça aura une incidence sérieuse sur le marché international. Vous verrez la délocalisation et l’implantation de toutes ces multinationales ici au Congo. Donc, j’en appelle au courage ou mieux à l’audace de la part des autorités », a-t-il ajouté. 

Prince Mayiro

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :