Aujourd'hui :28 September, 2020
7sur7

RDC : Des kinois plaident pour le renforcement des mesures contre la nuisance sonore après la levée de l’état d’urgence

La population de Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo, attend à bras ouverts la levée de l’état d’urgence annoncée pour ce mardi 21 juilllet 2020.

A cours d’un micro baladeur réalisé ce mardi par la rédaction de 7SUR7.CD, les personnes interrogées
se disent favorables à l’ouverture des débits de boissons. Elles insistent cependant sur la nécessité de prendre des mesures d’accompagnement de cette levée de l’état d’urgence, dont celles relatives à la lutte contre la nuisance sonore.

« Il faut toujours voir le bon côté de toute chose. Durant cette période d’état d’urgence, on a salué le calme qui a régné dans les rues de Kinshasa. Nous sommes pour la réouverture des terrasses et bars, mais que les autorités pensent aux mesures devant combattre la nuisance sonore », a indiqué un Kinois.

D’autres personnes interrogées proposent qu’au-delà de contraindre les débits de boissons à jouer de la musique à faible décibel, le gouvernement a aussi intérêt à renforcer la mesure sur les heures d’ouverture et de fermeture de ces établissements.

« Des avenues comme Kimbuta, Nyangwe, Kapela…sont devenues invivables. Ces débits de boissons ouvrent tôt le matin et font des tapages diurnes et nocturnes énormes. Ce qui ne permet pas aux élèves et étudiants vivant dans les environs de bien se concentrer pour  réviser leurs cours. Il est important que les autorités pensent à ça aussi », a plaidé un autre Kinois.

Outre les mesures contre la nuisance sonore, les personnes abordées estiment qu’il est aussi important de maintenir les mesures relatives au nombre des passagers dans les taxis et bus.

« Depuis que l’état d’urgence est décrété, nous nous déplaçons dans de bonnes conditions, 3 passagers au maximum dans les voitures, 10 dans les bus Esprits de vie, Mercedes 207 et mini-bus, 20 dans les bus Transco. Nous voulons que ces mesures soient maintenues », a indiqué une étudiante à l’UNIKIN. 

Tout compte fait, il est judicieux pour le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi de prendre, tout en levant l’Etat d’urgence, des mesures d’accompagnement afin d’éviter tout ce qui pourrait favoriser la propagation rapide de la pandémie de  covid-19.

Il convient de rappeler que c’est depuis le 18 mars 2020 que le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi a décrété l’Etat d’urgence en RDC.

Plusieurs mesures ont été prises dans ce cadre notamment la fermeture des universités, écoles, églises, l’interdiction des rassemblements de plus de 20 personnes et bien d’autres.

Orly-Darel Ngiambukulu

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :