Aujourd'hui :19 September, 2020
Photo droit tiers

RDC : Elysée Munembwe lance la présentation des résultats des études d’impacts sanitaires et socioéconomiques de la covid-19 et d’Ebola

La vice-premier ministre du Plan, Elysée Munembwe, a procédé au lancement le jeudi 9 juillet 2020, des études d’impacts sanitaires et socioéconomiques de la covid-19 en RDC et de l’épidémie d’Ebola dans la province de l’Equateur au cours d’une cérémonie organisée à Kinshasa.

A cette occasion, la vice-premier ministre du Plan a, dans son allocution, mis un accent particulier sur le Plan National Stratégique de Développement (PNSD).

La VPM Munembwe a fait état d’un cadre programmatique et fédérateur de référence basé sur la vision du changement prônée par le président de la République. 

Rappelant l’ambition de ce cadre de référence, elle a expliqué qu’une telle démarche exprime l’engagement ferme des Congolaises et Congolais d’éviter de naviguer à vue dans la recherche des solutions à la problématique du développement socioéconomique pour véritablement asseoir une culture ancrée dans les bonnes pratiques de gestion publique.

Elysée Munembwe a fait comprendre que la pandémie de covid-19, qui est une crise sanitaire aux conséquences multisectorielles dévastatrices, a mis en mal l’engagement du gouvernement à promouvoir le développement socioéconomique et le bien-être des citoyens et perturbe l’atteinte des ambitions gouvernementales clairement exprimées dans le PNSD. 
 
Martelant sur les effets des crises sanitaires de la covid-19 et d’Ebola en RDC, la vice-premier ministre du Plan a évoqué la série des chocs successifs aux incidences multiformes qui ralentissent l’activité économique, accentuant, en même temps, la vulnérabilité des populations déjà en butte aux nombreux défis pour leur survie.

Voilà pourquoi, a expliqué Elysée Munembwe, le gouvernement a jugé nécessaire de comprendre la nature de ces deux crises sanitaires dans en RDC, d’en identifier la chaîne de transmission en vue d’en maîtriser non seulement l’ampleur, mais aussi les effets et les impacts socioéconomiques qui peuvent en découler de façon à anticiper leurs incidences. 

D’où, les deux études diligentées pour permettre de mesurer effets, impacts et risques de ces deux crises sanitaires sur les plans aussi bien sanitaire, économique que social. 
 
La vice-premier ministre du Plan a, en outre, rappelé que, la vulnérabilité de l’économie congolaise, due à sa forte dépendance des industries extractives et au commerce de gros et de détail est un facteur majeur d’aggravation de la crise. 
 
« Garantir l’équilibre du cadre macroéconomique et le bien-être des populations pendant et après crises sanitaires, tel est l’enjeu des études lancées ce jour », a conclu la vice-premier ministre du Plan, avant de déclarer officiellement lancés, les documents présentant les résultats des études d’impacts socio-économiques de l’épidémie d’Ebola et de la pandémie à covid-19 en RDC. 

Jephté Kitsita

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :