Aujourd'hui : 7 December, 2019
7sur7

RDC-Gécamines : « Nier les efforts consentis par le comité de gestion piloté par A. Yuma, c’est nier qu’il ne pleut pas alors que celui qui nie est complètement mouillé (J. Sekana)

 

Au cours d’un point de presse tenu vendredi 15 novembre 2019 à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, le coordonnateur de l’ONGD « Toile d’Araignée », Jérôme Sekana, est monté au créneau pour fustiger le rapport de l’ingénieur civil Raphaël Ngoy Mushila sur la Gécamines.

Dans son rapport intitulé « GécaminesYuma : un nain minier et une sangsue nationale », Raphaël Ngoy affirme que la Gécamines n’avait plus de potentiel minier pour redevenir un acteur minier de premier plan à cause, dit-il, de la gestion catastrophique des actuels dirigeants de cette société, indexant nommément Albert Yuma et Jacques Kamenga.

Tout en reconnaissant que tout n’est pas encore parfait à la Gécamines, Jérôme Sekana a souligné cependant que quelque chose de bon, de cohérent se fait et dans la bonne direction.

Il a signifié que la Gécamines vient de s’associer au groupe HMIE pour former la plus grande cimenterie du Katanga qui produira 1.200.000 tonnes de ciment et 300.000 tonnes de chaux par an, pour un coût d’investissements global de 160 millions USD.

Selon J. Sekana, la Gécamines est en train d’investir massivement dans l’outil de production dans presque toutes ses mines.

« Elle vient de mettre fin à la vente de ses minerais avec décote, parce qu’elle-même produit déjà aujourd’hui des cathodes de cuivre High grade, c’est-à-dire avec une pureté de 99,99%. Ses hôpitaux sont réfectionnés et équipés à grand frais, dotés du matériel dernier cri, avec un personnel qualifié régulièrement recyclé. Nous avons eu dernièrement le privilège de visiter ces installations hospitalières », a indiqué Jérôme Sekana.

Dans la foulée, ce consultant en communication à la Commission Économique des Nations-Unies, à la BAD et à l’UA, a affirmé que le personnel de la Gécamines est maintenant régulièrement payé.

« Le social, notamment les écoles, les instituts et autres centres de formation professionnelle, sont à ces jours totalement pris en charge tant bien que mal, comme le confirme souvent la délégation syndicale de cette société d’État », a-t-il renchéri. 

Dans la foulée, le coordonnateur de l’ONGD Toile d’araignée a martelé sur le fait que personne et moins encore les experts miniers, ne nie que la Gécamines présente aujourd’hui des graves lacunes notamment en matière organisationnelle où, a-t-il dit, certains grands responsables se sont comportés en roitelets, confondant allègrement les biens de l’entreprise avec les leurs.

« Mais nier en bloc voire minimiser les efforts consentis par le comité de gestion que pilote des mains de maître Monsieur Albert Yuma Mulimbi, lesquels efforts ont permis quand-même aujourd’hui à la Gécamines de renaître tant bien que mal de ses cendres, c’est nier qu’il ne pleut pas sur la ville alors que la personne qui nie est complètement mouillée des cheveux aux orteils, sous une averse devant témoins. En toute hypothèse, est-ce que cela serait de nature à remettre en cause le fait de vouloir doter la RDC d’un champion national de l’exploitation minière, qui en plus le fut par le passé ? », s’est demandé Jérôme Sekana. 

Poursuivant son échange avec la presse, le coordonnateur de Toile d’araignée a dit constater que l’ingénieur civil Mushila a une curiosité sélective, et passe son temps à « répéter que la Gécamines devrait publier tous ses états financiers au motif que l’entreprise appartiendrait à tous les Congolais ».

« Ce qui est du reste correct parce que c’est ça la bonne gouvernance et la redevabilité. Pourquoi ne réclame-t-il pas aussi les états financiers de toutes les JV dans lesquelles la Gécamines est actionnaire minoritaire ? Puisque les Congolais en sont également en toute logique des copropriétaires », a-t-il fait savoir.

Jérôme Sekana a précisé par ailleurs qu’il faut se montrer intransigeant avec la Gécamines pour la forcer à se reformer plus vite et plus fort, pour que les pesanteurs héritées du passé disparaissent définitivement et qu’elle devienne une entreprise moderne que la RDC mérite.

Jephté Kitsita

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant