Aujourd'hui : 7 December, 2019
7SUR7.CD

RDC-Gratuité de l’enseignement : La CENCO se prononcera après une réunion d’évaluation de 3 jours avec les coordonnateurs provinciaux des écoles catholiques

Le secrétaire général de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, (CENCO), s’est exprimé sur la gratuité de l’enseignement primaire décrétée cette année par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sur l’ensemble du pays.

Dans une interview accordée à la presse vendredi 22 novembre dernier à l’occasion de la soirée organisée dans le cadre du lancement officiel des activités d’Activa Assurances RDC, l’abbé Donatien Nshole Babula a déclaré qu’il faut être de « mauvaise foi pour penser que l’église catholique ne serait pas contente si on dispense les parents de la lourde charge d’éduquer les enfants ». 

Le secrétaire général de la CENCO rappelle que c’est une disposition constitutionnelle et que l’église ne peut qu’encourager et applaudir.

« Mais en même temps, l’église avait attiré l’attention des autorités politiques avant même l’application quand ça été annoncé par rapport aux préalables que risqueraient de compromettre cette gratuité parce que l’objectif principal de l’éducation c’est d’aider les enfants à croître intellectuellement pour mieux servir la communauté et aussi mieux travailler. Alors, il ne faudrait pas que la gratuité vienne compromettre l’idéal même de l’enseignement », a dit l’abbé Donatien Nshole.

Dans la foulée, il a annoncé que la CENCO va se prononcer sur cette question au terme d’une réunion d’évaluation de 3 jours avec les coordinateurs provinciaux des écoles catholiques.

« Je vous informe que la CENCO a invité tous les coordinateurs provinciaux des écoles catholiques à une réunion qui va commencer du 26 au 28 novembre pour faire l’état des lieux avant de se prononcer en conséquence comme Conférence Épiscopale parce que c’était très tôt après un mois de juger. Mais maintenant, on aura au moins une expérience de 3 mois depuis que les écoles ont ouvert les portes. Nous sommes en train de faire cet état des lieux, après vous allez entendre ce que l’église en pense », dit-il.

Par ailleurs, le secrétaire général de la CENCO a souligné qu’ils ne peuvent pas donner un mot d’ordre aux responsables des écoles concernées sans savoir ce qui se passe réellement sur terrain.

À en croire Donatien Nshole, il sera aussi question pour la CENCO d’évaluer la promesse faite par l’État relative à la prise en charge des enseignants Nouvelles Unités (NU) et Non Payés (NP).

Jephté Kitsita

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant