Aujourd'hui :23 September, 2020
7sur7

RDC – Grève des pétroliers au Sud-est : La ministre de l’économie appelle à l’apaisement et affirme que le gouvernement a pris acte de leurs plaintes 

Dans un message vidéo parvenu à 7SUR7.CD ce samedi, la ministre de l’économie appelle les opérateurs économiques du secteur pétrolier du sud-est du pays à l’apaisement. Acacia Bandubola affirme, par ailleurs, que le gouvernement a pris acte de leurs revendications et va y remédier au moment opportun.

« La structure des prix doit être respectée. C’est le ministère de l’économie nationale qui fixe les prix des produits pétroliers. Il faudrait que les opérateurs économiques respectent ces structures des prix. En bon père de famille, l’Etat a pris acte des revendications des uns et des autres et va y remédier au moment opportun », fait-elle savoir.

Quant au réajustement de la structure des prix des produits pétroliers que réclament ces opérateurs économiques, la ministre de l’économie assure que la Banque Centrale du Congo (BCC) est en train de stabiliser le taux de change qui sera pris en compte quant à ce.  

« Le taux de change est un paramètre important dans la détermination de la structure des prix. La Banque Centrale du Congo (BCC) est en train de stabiliser le taux de change afin que nous ayons un taux de change consensuel qui pourra être pris en compte dans la structure des prix. Une structure des prix qui ne sera finalement pas rejetée par les uns et les autres et qui tiendra compte de toutes ces réalités », a soutenu Acacia Bandubola.

Et d’ajouter : « Il faut dire que nous sommes en train de travailler avec les majors, les indépendants. Les gens qui veulent forcer la main à l’Etat, nous les connaissons. Ce n’est pas la corporation, encore moins le secteur pétrolier dans son ensemble ».

Acacia Bandubola rappelle qu’à l’international, le prix du baril a commencé à baisser depuis mars 2019. « Le prix moyen frontier (PMF) a baissé en faveur des pétroliers. Et depuis 2018 jusqu’en 2020, il n’y a pas eu de grève alors qu’il y avait des fluctuations à la baisse de l’un des éléments déterminants », s’étonne ce membre du gouvernement Ilunkamba.

La ministre de l’Economie met ainsi en garde les opérateurs économiques qui ont « l’habitude de profiter d’une situation quelconque pour faire agiter la population ». 

Pour rappel, les opérateurs économiques membres de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) de Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, ont entamé un mouvement de grève vendredi dernier. Ils réclament le réajustement de la structure des prix des carburants par rapport au taux de change. Cette situation a fait grimper les prix des produits pétroliers. Un litre d’essence, par exemple, est passé de 1390 à 2880 francs congolais. 

Prince Mayiro

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :