Aujourd'hui :17 November, 2019
7sur7

RDC-Insécurité à Fizi, Mwenga et Uvira : Des élus du Sud-Kivu appellent le gouvernement à « organiser rapidement le dialogue intercommunautaire »

 

Des députés nationaux et sénateurs de la province du Sud-Kivu ont, dans une déclaration le 16 octobre dernier à Kinshasa, déploré la persistance des conflits intercommunautaires et des guerres menées par des groupes armés sur une partie des territoires de Fizi, de Mwenga et d’Uvira.

Ces élus condamnent en outre le fait que cette situation cause des pertes en vies humaines, des déplacements massifs des populations, des destructions méchantes des villages et des produits champêtres, de vol et de déplacement des bétails ainsi que d’autres pillages des biens privés et publics.

Tout en soutenant les efforts entrepris par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour le retour à la paix, ces députés nationaux et sénateurs formulent un certain nombre de recommandations.

Au gouvernement de la République, ils appellent au rétablissement de l’autorité de l’État sur l’ensemble de la province et particulièrement dans cette zone touchée par des guerres à répétition, y compris par l’imposition de la paix et la cessation immédiate des hostilités.

Ils demandent également à l’équipe gouvernementale dirigée par Sylvestre Ilunga Ilunkamba de créer les conditions de retour de tous les déplacés et autres victimes de ces affres, d’apporter d’urgence une assistance humanitaire aux populations déplacées, de créer les bonnes conditions d’accueil, de réinsertion, de démobilisation de tous les groupes armés nationaux et d’organiser rapidement le dialogue intercommunautaire en vue de faciliter la cohabitation pacifique des communautés et le développement de la province précitée.

Aux groupes armés, les élus du Sud-Kivu recommandent la cessation immédiate de cette guerre et de toute autre forme d’hostilités, de déposer les armes et de se mettre à la disposition du gouvernement et de la communauté nationale pour servir le pays en bons citoyens.

Ces élus invitent les communautés concernées à privilégier le vivre ensemble, d’éviter de tenir des discours belliqueux exacerbant et incitant à la haine ou qui ne favorisent pas le dialogue et la cohabitation pacifique entre communautés.

Ils recommandent dans la foulée aux leaders de chaque communauté, d’assumer pleinement leur responsabilité et de travailler constamment pour le retour de la paix.

Parmi les élus de la province du Sud-Kivu signataires de cette déclaration, figurent notamment le député national Claude Misare Mugomberwa, Prince Cokola Ntwali Katintima et Martin Bituula Mahimba. 

Jephté Kitsita

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant