Aujourd'hui :19 September, 2020
7sur7

RDC : Jonas Tshiombela appelle le chef de l’État à ne pas signer l’ordonnance portant investiture de Ronsard Malonda à la tête de la CENI

Pour Jonas Tshiombela, coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC), la décision de l’Assemblée nationale entérinant le choix porté sur Ronsard Malonda comme délégué des confessions religieuses à la CENI « est un non-événement et une provocation de la colère du peuple ».

Dans une interview accordée à 7SUR7.CD ce vendredi 3 juillet 2020, ce défenseur des droits humains appelle le chef de l’État à ne pas signer l’ordonnance portant investiture de R. Malonda à la tête de la centrale électorale dont la désignation émane d’une irrégularité. 

« L’Assemblée nationale joue à la provocation de la colère du peuple. Cette manière de faire ne représente ni l’opinion publique ni les aspirations d’avoir de bonnes élections. C’est le conservatisme qui se caractérise par la gestion de Jeanine Mabunda. À notre niveau, nous avons décidé d’ignorer cela. C’est un non-événement. C’est de la provocation. Nous appelons le chef de l’État de ne pas signer une telle ordonnance qui cautionne une irrégularité qu’on ne peut pas accepter dans le pays », a-t-il déclaré. 

Compte tenu des problèmes décriés lors des cycles électoraux précédents, J. Tshiombela insiste sur les réformes électorales qui sont prioritaires avant toute désignation des animateurs de la CENI. Il est d’avis que la mobilisation du peuple dans la rue est une option nécessaire pour contraindre la chambre basse du parlement à faire marche arrière.  

« La solution, c’est dans la rue qu’on pourra la trouver pour respecter la volonté de la population qui aspire aux réformes avant la désignation des membres de la CENI. Nous ne pouvons pas cautionner ce que nous avons décrié hier pour finalement revenir sur les mêmes types de problèmes que nous n’avons pas pu résoudre. Il faut les résoudre une fois pour toute. Nous attendons voir comment Jeanine Mabunda et son Assemblée nationale pourront faire face à l’opinion publique qui va se branler bientôt », a fait savoir le coordonnateur de la NSCC. 

En dépit du fait que l’Eglise catholique et l’Église du Christ au Congo aient pris position contre sa candidature, R. Malonda porté par 6 autres confessions religieuses, a été approuvé par l’Assemblée nationale pour succéder à Corneille Naanga. 

Merveil Molo

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :