Aujourd'hui : 6 April, 2021
Photo droits tiers

RDC : Le CASC propose ses bons offices pour résoudre la crise au sein du Cadre de Concertation Nationale de la Société Civile

Le Collectif d’Actions de la Société Civile (CASC) dit être inquiète de la situation « confuse » qui prévaut au sein du Cadre de Concertation Nationale de la Société Civile (CCNSC) où deux comités se réclament une légitimité au regard des résolutions de leur forum national organisé en novembre 2019.

Dans une déclaration parvenue ce jeudi 03 décembre 2020 à 7SUR7.CD, le CASC appelle les deux parties à privilégier le dialogue, la paix et le respect des engagements en vue d’une alternance harmonisée.

« Le risque d’une scission du CCNSC est énorme et les différentes sorties de chaque camp relayées par la presse et les médias sociaux durcissent encore le climat au point de rendre tout consensus impossible et faire basculer vers des horizons sombres et malheureusement irréversibles…« , à écrit la coordination nationale du CASC. 

Ainsi, le CASC propose une médiation ou des bons offices et se dévoue pour cette tâche. Il encourage également d’autres structures à se prêter aux mêmes exercices afin de sauver la maison du CCNSC. 

Le CSAC suggère au CCNSC d’accepter les bons offices. Il appelle les partenaires à suspendre les financements du Cadre jusqu’à l’harmonisation et compromis entre les deux comités.

Pour rappel, Danny Singoma qui est en attente du mandat de coordonnateur de cette structure, avait rejeté en bloc les résolutions issues d’un atelier plénière en appelant aussi les membres du CCNSC à ne pas reconnaître Patient Bashombe comme président du Cadre de Concertation. 

Ange Makadi Ngoy

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :