Aujourd'hui :14 July, 2020
7sur7

RDC : Le député Modero Nsimba accuse G. Kankonde d’avoir violé la loi organique portant organisation et fonctionnement de la Police 

Le député national Modero Nsimba a accusé le vice-premier ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde d’avoir violé la loi organique portant organisation et fonctionnement de la Police Nationale Congolaise en son article 5.

C’était lors de l’audition de Gilbert Kankonde par la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale le 19 mai dernier.

Pour l’élu de Muanda dans le Kongo-Central, le VPM de l’intérieur a également violé la loi de 2013 portant statut et carrière des agents de la Police Nationale Congolaise en ses articles 66, 67, 68 et 77.

Le député national Modero Nsimba a affirmé que Gilbert Kankonde a pris en date du 24 décembre 2019 un arrêté ministériel portant permutation et affectation des commissaires provinciaux et des commissaires provinciaux adjoints de la PNC, en « se fondant à tort » entre autres sur les articles 66, 68 et 77 de la Loi N° 13/013 du 1/06/2013 portant statut du personnel de carrière de la PNC.

« Après 12 ans d’accalmie au Kongo-Central, vous avez jugé bon, en toute illégalité de procéder à la permutation des commissaires provinciaux et des commissaires provinciaux adjoints de la PNC, alors que ladite loi ne vous en procure nullement cette compétence. Était-ce à dessein de mettre fin à ces 12 années de paix au Kongo-Central ? Aucune autre raison plausible à votre arrêté pris en violation des deux lois précitées ne me saute aux yeux. À titre de violation, vous vous êtes arrogé le pouvoir dévolu au président de la République contenu à l’article 67 de la Loi », avait signifié cet élu au VPM de l’intérieur. 

Le député Modero Nsimba a focalisé son intervention sur les opérations menées par la Police au Kongo-Central, précisément à Kisantu dans le territoire de Madimba, à Kinzau-Mvuete dans le territoire de Seke-Banza, à Songololo et dans la ville de Boma en avril dernier face aux adeptes de Bundu-dia-Mayala.

Lors de cette audition, il était question pour ladite commission d’écouter le VPM de l’intérieur à propos des cas de criminalité grandissante dans les grandes villes à savoir Kinshasa, Lubumbashi et Goma.

Pour rappel, c’est ce vendredi 22 mai 2020 que le vice-premier ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde est attendu à l’Assemblée nationale pour répondre aux préoccupations des élus du peuple.

Jephté Kitsita

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :