Aujourd'hui : 7 April, 2020
7SUR7.CD

RDC : « Le gouvernement doit prendre au sérieux la mise en application de la gratuité de l’enseignement pour éviter qu’on aboutisse à un échec », (Député Éric Ngalula)

Se confiant ce mardi 10 mars 2020 à 7SUR7.CD sur la gratuité de l’enseignement de base, le député national Éric Ngalula Ilunga, élu de Lupatapata dans la province du Kasaï-Oriental, estime que l’avènement de Félix Tshisekedi au pouvoir a permis à des millions des parents d’être soulagés en ne payant plus certains frais scolaires. 

Éric Ngalula Ilunga se réjouit du fait que plus de 3 millions d’enfants ont repris le chemin de l’école en République Démocratique du Congo, ce qui est quelque chose de louable, ajoute-t-il. 

Cependant, cet élu du peuple considère que la gestion du Service de Contrôle et Paie des Enseignants, (SECOPE), se fait de manière opaque et appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités.

« Le gouvernement est capable de prendre en charge le système éducatif de base mais le  problème se situe au niveau la gestion des ressources financières et humaines dont disposent le ministère de l’EPST depuis plusieurs années. Le SECOPE est géré d’une manière opaque. Si les professeurs ne sont pas rémunérés, la qualité de l’enseignement pour nos enfants ne sera bonne », a indiqué le député Éric Ngalula. 

En outre, l’élu de l’UDPS affirme que le personnel recruté est souvent loin d’être enseignant. Selon lui, des arrêtés sont signés entre amis sans réelle vérification de l’existence des écoles sur terrain. 

« Le nombre du personnel administratif est de loin supérieur au nombre des enseignants. D’où, l’enveloppe réservée à ce programme est asphyxiée et ça sera un échec pour nos populations. C’est fait à dessin pour dire que le programme du président Tshisekedi a échoué, cela est inacceptable. C’est devenu un business pour certains. Le gouvernement, le parlement et la justice doivent prendre leurs responsabilités », a martelé Éric Ngalula Ilunga.

Dans la foulée, l’élu de Lupatapata appelle l’exécutif national, dirigé par le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, à prendre au sérieux l’application de la gratuité de l’enseignement de base.

« Le gouvernement doit prendre au sérieux la mise en application de la gratuité de l’enseignement de base pour éviter qu’on aboutisse à un échec », conclut le député national Éric Ngalula Ilunga.

Pour rappel, Tony Mwamba, un autre élu de l’UDPS, accuse les responsables du ministère de l’EPST plus précisément du SECOPE d’avoir détourné les fonds destinés au paiement des enseignants, procédé au recrutement de personnes qui n’ont rien à voir avec l’enseignement et crée des écoles fictives dans le but d’alourdir la gratuité de l’enseignement prônée par le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. 

Jephté Kitsita

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant