Aujourd'hui : 7 December, 2019
7sur7

RDC : Les députés du FCC invitent Kabund à « présenter des excuses » et affirment que J. Kabila est « un patrimoine commun à préserver et à honorer »

 

Au cours d’une déclaration faite ce samedi 16 novembre 2019 à Kinshasa, les députés nationaux membres du Front Commun pour le Congo (FCC) ont fustigé les derniers propos tenus par  le président a.i de l’UDPS et exigent des excuses de sa part.

« Rappelons que c’est grâce à l’existence de la coalition parlementaire FCC-CACH et au vote majoritaire des députés de notre plateforme politique du Front Commun pour le Congo que le premier vice-président de l’assemblée nationale siège au bureau de notre chambre parlementaire. Nous l’appelons solennellement à intérioriser cette donne politique majeure dans l’exercice de ses fonctions et lui demandons de présenter solennellement des excuses à ses collègues députés nationaux et à là nation congolaise », affirment-ils.

À en croire ces députés de la famille politique de Joseph Kabila, à travers ses propos, l’actuel premier vice-président de l’assemblée nationale a violé le règlement d’ordre intérieur de l’assemblée nationale en son article 121 alinéa 2 à 4.

Ces députés nationaux du FCC disent toutefois apprécier la récente intervention du président de la République devant les autorités allemandes et la presse sur l’avenir prometteur de la coalition FCC-CACH.

Pour ces élus, Joseph Kabila « en sa qualité d’artisan principal de la première alternance  politique au pays depuis l’indépendance est un patrimoine commun à préserver et à honorer ».

Aux dirigeants des forces politiques de la coalition FCC-CACH, ces députés les invitent à prêcher par l’exemple dans la défense de la dite coalition et d’accroître la sensibilisation sur les bien-fondé de cette alliance.

Pour rappel, le mardi 12 novembre dernier, lors de la commémoration par l’UDPS de la journée dite de la base, le président intérimaire de ce parti avait décrié par des propos jugés désobligeants par le FCC, le fait que les effigies du chef de l’État aient été brûlées allant même à proférer des menaces.

Ceci avait donné lieu a une escalade verbale entre les partisans du FCC et CACH.

Elysée Odia

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant