Aujourd'hui :18 September, 2020
7SUR7

RDC : Les « Journées Nationales de Réflexion sur les Réformes Électorales » ouvertes à Kinshasa

Les Journées Nationales de Réflexion sur les Réformes Électorale (JONAREF) ont été ouvertes le mercredi 9 septembre dernier à Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

Lors de cette cérémonie, le coordonnateur du consortium des Missions d’Observation Électorale (MOE) a fait savoir que ces assises ont pour objectif d’engager les organisations de la société civile et leurs partenaires à des échanges républicains aux fins d’aboutir à une proposition partagée à la lumière des standards et principes internationaux.

« Amener toutes les parties prenantes au processus électoral à se rassembler et de trouver un consensus sur le processus électoral. Nous savons que les réformes électorales se passent au niveau des institutions mais nous pensons s’il y a un consensus, s’il y a des options claires levées, cela peut faciliter les réformes. C’est pour cela que nous tenons ces journées, nous allons être là avec les organisations de la société civile et les acteurs politiques pour échanger sur la question de la réforme électorale », a dit Bishop Abraham Djamba, avant de signaler que les recommandations qui sortiront des JONAREF seront soumises aux institutions publiques.

Pour sa part, le directeur exécutif de l’Institut Électoral pour une Démocratie Durable (EISA) a insisté sur le rôle que doit jouer la société dans la mise en œuvre des réformes électorales. 

« Ce qu’on cherche à faire ici, ce que la société, les citoyens puissent jouer leurs rôles. Les réformes ne peuvent pas se faire seulement au niveau de l’élite politique, il faut que normalement, idéalement, ça doit commencer à la base. La société en général, la société civile, les citoyens doivent être à même d’apporter leurs contributions et les décideurs vont décider. Donc, c’est dans cette logique que l’initiative s’inscrit », a expliqué Dénis Kadima. 

Prenant part à ces travaux, le secrétaire général de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), l’abbé Donatien Nshole, a salué cette initiative et fait deux recommandations. 

« …d’identifier les bonnes dispositions légales dans la loi actuelle et les renforcer, notamment en redéfinissant la notion de l’immunité parce qu’on en a aussi quelque peu abusé. Il faudrait, à notre avis, qu’on rende certaines dispositions fondamentales imprescriptibles, ça signifie quoi ? Si aujourd’hui, il y a une disposition légale fondamentale qui est volontairement violée, il faudrait que les personnes soient sanctionnées », a-t-il suggéré.

Signalons que les JONAREF vont s’étendre sur 4 jours soit du 9 au 12 septembre prochain. Elles sont organisées par les ONG engagées pour les réformes électorales notamment le consortium MOE, les Congolais debout, l’ECC, l’ARC24, la CENCO, la SYMOCEL etc. Ce, avec l’appui technique du Projet de Renforcement de l’Observation Citoyenne des Élections au Congo (PROCEC), un projet de l’Institut Électoral pour une Démocratie Durable (EISA). Les acteurs de la société civile et politiques participent à ces assises. 

Prince Mayiro

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :