Aujourd'hui :23 September, 2020
Photo droits tiers

RDC : Les restrictions liées à Covid ont occasionné l’insécurité alimentaire (Enquête Performance Monitoring for Action)

Les restrictions liées à la Covid-19 ont considérablement impacté les revenus des ménages et occasionné l’insécurité alimentaire dans beaucoup de familles en RDC.

C’est ce que révèlent les résultats de l’enquête  » Performance Monitoring for Action » ( PMA), présentés le vendredi 4 septembre, par le professeur Pierre Akilimali, à l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB).

Selon cette enquête, 6 femmes sur 10, parmi les enquêtées, ont affirmé avoir subi une perte totale de leur revenu pour faire leur ménage, contre 3 sur 10 qui ont subi une perte partielle. 

En ce qui concerne l’insécurité alimentaire, 4 femmes interrogées sur 10, se sont dites concernées.

Parmi les femmes vivant dans des ménages classés en insécurité alimentaire, 7 sur 10 ont déclaré que leur insécurité s’est aggravée avec la Covid-19.

Cette enquête révèle par ailleurs que toutes les femmes interrogées ont affirmé avoir disposé d’un endroit où se laver les mains durant cette période. 

8 sur 10 d’entre elles affirment avoir porté régulièrement les masques pour se protéger contre la covid-19 durant cette période.

1 femme sur 4 affirme qu’elle lavait les mains moins de 3 fois par jour.

Les résultats de l’enquête PMA  indiquent que plus d’une femme sur 10 disent qu’elles souhaiteraient garder secret le fait qu’un membre de la famille ou un proche ait été atteint par la Covid-19.

Fort de ces constats, l’enquête PMA invite l’équipe de riposte à sensibiliser davantage la population, afin de renforcer l’application des mesures barrières sur terrain.

Cette enquête qui a porté sur un échantillon de 1280 femmes, avait pour objet l’impact de la Covid19 sur le revenu des ménages et l’insécurité alimentaire des ménages.

PMA utilise une technologie mobile innovante pour mener des enquêtes rapides et à bas coût, afin de suivre les indicateurs clés de planification familiale et de développement sur une base annuelle. Le programme est mis en œuvre par des universités et organisations de recherche locales dans 11 pays, qui déploient des énumératrices résidentes formées à la collecte de données sur téléphone portable. En RDC, PMA est dirigé par l’École de Santé Publique de Kinshasa (ESPK). Le Professeur Pierre Akilimali en est l’Investigateur Principal. Le projet est soutenu et guidé par l’Institut Bill & Melinda Gates pour la Population et la Santé de la Reproduction à l’École de Santé Publique Bloomberg de l’Université Johns Hopkins, et financé par la Fondation Bill & Melinda Gates.

Orly-Darel Ngiambukulu

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :