Aujourd'hui :24 February, 2020
7sur7

RDC : L’investisseur angolais Horácio Mosquito entend nouer un partenariat avec le «groupe Kiss» dans les secteurs de l’agriculture et du commerce industriel 

Le groupe «Kiss» de l’entrepreneur Congolais Nzuzi Kissompa Da Cruz et «Antonio Mosquito» de l’Angolais Horácio Mosquito, ont mis les batteries en marche pour nouer un partenariat stratégique consacré au développement de l’agriculture et du commerce industriel pour la production de biens de première nécessité. Ce, afin d’apporter la stabilité alimentaire aux congolais.

Arrivé à Kinshasa à l’invitation du «groupe Kiss», H. Mosquito a justifié sa présence sur le sol congolais par le motif d’internationaliser ses affaires et coopérer avec les autorités locales pour booster plusieurs autres domaines vitaux du pays. 

«Le groupe Antonio Mosquito travaille dans plusieurs secteurs, en particulier, dans le secteur industriel. Nous évoluons aussi dans les secteurs des transports, de l’industrie des hydrocarbures, minier, agriculture et importation de biens de première nécessité (…) Nous nous préparons pour internationaliser nos affaires. Le défunt père de l’actuel chef de l’État congolais prônait le peuple d’abord. Donc, notre premier objectif au Congo c’est de formaliser notre partenariat stratégique avec le groupe Kiss et dire aux autorités locales que nous sommes là pour aider, coopérer et gagner ensemble », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter, « Nous ne sommes pas venus essayer, nous sommes venus concrétiser et rester ». 

« Je vais rentrer en Angola pour mieux structurer notre partenariat puis revenir pour investir dans plusieurs domaines vitaux car la RDC a un fort potentiel. Nous avons beaucoup à faire avec le groupe Kiss», a-t-il déclaré au terme d’une réunion de travail ce lundi 3 février 2020. 

Pour la RDC et l’Angola dont les échanges commerciaux sont monnaie courante, l’investisseur angolais a souligné l’importance de privilégier la production locale en vue de favoriser l’autosuffisance dans l’objectif de réduire l’impact de la faim dans les deux pays. 

«Le moment est venu pour non pas seulement miser sur l’importation mais sur la production locale. Nous allons mettre en oeuvre des projets centrés sur l’élevage, les minoteries… Pour que cela se fasse, il faut une agriculture à grande dimension pour favoriser l’autosuffisance et qu’aucune personne ne meurt de faim.», a fait savoir H. Mosquito. 

Pour sa part, le numéro 1 du «groupe Kiss» a indiqué que son initiative est de promouvoir l’agriculture, l’un des secteurs clés de la diversification de l’économie nationale. D’où, cheminer ensemble. La firme angolaise, dit-il, vise à répondre aux besoins du peuple congolais dans la production de denrées alimentaires de première nécessité. 

«En Angola, le grupo Antonio Mosquito est un grand importateur de biens alimentaires de première nécessité. Notre collaboration nous permettra d’augmenter notre production. Nous envisageons déjà produire le maïs dans 5.000 hectares pour répondre aux besoins des Congolais.», a-t-il affirmé. 

Les deux parties ont eu une première séance de travail le lundi 03 février 2020 à Kinshasa. À en croire, N. Kissompa, les premiers résultats de leur partenariat seront palpables à partir du mois d’octobre prochain. 

Merveil Molo

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant