Aujourd'hui :17 November, 2019
7sur7

RDC – LMC : l’ex Dg Caroline Mawandji, déchue pour malversation financière, accusée de déstabiliser le comité Elesse (travailleurs)

Des agents des Lignes Maritimes Congolaises (LMC), ex CMDC,  accuse l’ex directeur général Caroline Mawandji Masala de vouloir perturber la paix sociale au sein de leur entreprise.  
Caroline Mawandji est accusé de déstabiliser le comité Elesse alors qu’il s’affaire à redresser leur entreprise.

Ces agents LMC qui ont contacté vendredi 7SUR7.CD et lui ont remis un jeu de documents, accusent Caroline Mawandji de déstabiliser le comité de Jean Marie Elesse Bokokoma.

L’ex DG, suspendu pour une affaire de détournement de 2 millions $, n’a pas encore désarmé selon ces travailleursbde l’ex compagnie maritime du Congo (CMDC).

Reza

Caroline Mawandji va de bureau en bureau diaboliser le comité Elesse,  d’après eux. 
Cette dernière est allée notamment au ministère des transports pour exiger son rétablissement au poste de DG.

Ces travailleurs de LMC, qui affirment être au courant de toutes ces démarches, ont mis en garde les nouvelles autorités contre cette possibilité de retour. 

Pour eux, la page Mawandji est définitivement tournée aux LMC. 
Sa place c’est dans les cours et tribunaux devant lesquels elle devra répondre du détournement de 2 millions $. Si par impossible elle venait à être rétablie, ces travailleurs promettent de déclencher un mouvement de grève. 

Ils accusent Caroline Mawandji d’avoir laissé leur entreprise dans un état catastrophique : 17 mois d’arriérés de salaire. 
Caroline Mawandji a aussi fait bloqué 1 million d’euro au port d’Anvers alors que cet argent revient de plein droit à LMC, dénoncent -ils. 

Ces travailleurs disent soutenir le directeur général Elesse pour son management centré sur le bien-être des agents et le redressement de leur entreprise.

Contactée par 7SUR7.CD, Caroline Mawandji estime encore être légitime pour engager l’ex CMDC en l’absence d’une ordonnance présidentielle qui la demettrait de ses fonctions.

Elle estime que ses détracteurs sont manipulés par le comité de gestion. 

Pour rappel,  c’est l’ex ministre du portefeuille Wivine Mumba Matipa qui avait retiré en février 2818 son mandat de DG à Mawandji pour malversation financière. 
Ce retrait fut assorti des poursuites judiciaires. L’ex DG C. Mawandji est poursuivi avec l’ex directeur financier Lukasu Kamande. 

Ces travailleurs plaident pour la récapitalisation par l’État de cette entreprise. 

Ex fleuron de l’économie congolaise, l’ex CMDC se cherche un nouveau souffle. 
Elle compte à peu près 270 agents.
LMC n’a aucun bateau en propre. Le dernier bâtiment fut vendu en 1992.

G.M.M.

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant