Aujourd'hui :18 September, 2020
7sur7

RDC-Menaces de mort contre Dr. Mukwege : 44 organisations des droits humains appellent les autorités à renforcer sa sécurité et diligenter une enquête 

44 organisations congolaises des droits humains condamnent « les graves menaces », qui ciblent Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018, après avoir dénoncé un massacre de civils à Kipupu dans le territoire de Mwenga  dans la province du Sud-Kivu dans l’est de la RDC.

Dans un communiqué parvenu ce mercredi 19 août 2020 à 7SUR7.CD,  elles exhortent les autorités congolaises à renforcer la sécurité du gynécologue congolais et sa famille ainsi que diligenter dans les « plus brefs délais une enquête » pour les menaces de mort à l’encontre de ce dernier.

« Le Dr. Denis Mukwege et les membres de sa famille font l’objet de correspondances haineuses, d’intimidations et de menaces de mort de la part d’inconnus, qui l’accusent d’avoir un parti pris contre une communauté à l’Est de la RD Congo », peut on lire dans la correspondance. 

Pour les organisations signataires, cette accusation est une « tentative délibérée de museler l’une des figures emblématiques de la société civile congolaise », qui travaille pour mettre fin à la violence faite aux femmes et à l’usage du viol comme arme de guerre. 

Elles rappellent qu’il a été victime de deux tentatives d’assassinat depuis 2012 et « aucune action judiciaire n’a été à présent entamée en vue d’identifier les coupables et de les traduire en justice ».

Les organisations signataires rappellent donc aux autorités congolaises leur obligation de protéger les défenseurs des droits humains, et donc celle de protéger aussi le Dr. Denis Mukwege.

Ces menaces surviennent quelques jours après la publication d’un tweet, le 26 juillet 2020, dans lequel le Dr. Mukwege condamnait  les récentes tueries des populations civiles dans la province du Sud-Kivu. 

« Ce sont les mêmes qui continuent à tuer en RDC. Les comptes macabres de Kipupu sont dans la ligne droite des massacres qui frappent la RDC depuis 1996. Tant que l’impunité perdurera et que les recommandations du rapport Mapping des Nations-Unies seront ignorées, les massacres des Congolais continueront », avait-il écrit.

Ange Makadi Ngoy

Source : 7sur7.cd

Share
Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :