Aujourd'hui : 4 August, 2020
Photo droit tiers

RDC-Surchauffe sur le marché de change : Les opérateurs économiques obligés de rapatrier les devises après exportations (Gouvernement)

La surchauffe observée actuellement sur le marché de change en RDC et l’augmentation des prix des biens de première nécessité ont été au cœur de la réunion de conjoncture économique que le premier ministre Sylvestre Ilunga a présidé le mardi 14 juillet 2020.

Au sortir de cette rencontre, le vice-premier ministre du Budget Jean-Baudouin Mayo a affirmé que le premier ministre a donné quelques instructions fermes au gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC) dont celle de veiller au respect de la réglementation relative au rapatriement des devises par les opérateurs économiques qui exportent.

Il a aussi été demandé au gouverneur de la BCC de faire preuve de plus de rigueur dans la délivrance des exonérations à l’importation.

« Le premier ministre a demandé au gouverneur de la BCC de veiller au respect par tous les opérateurs économiques de l’obligation du rapatriement des devises après l’exportation de nos produits. Il est instruit d’appliquer de manière impeccable la réglementation en cette matière », a-t-il déclaré.

Le comité de conjoncture économique attribue cette surchauffe sur le marché de change, doublée d’une inflation galopante, à la baisse de mobilisation des recettes et l’augmentation des dépenses de l’État.

Selon Jean-Baudouin Mayo, les chocs de cette dégradation du tissu économique sont légèrement amortis par les appuis budgétaires dont le pays bénéficie de la part du Fonds Monétaire International ( FMI) et les émissions des bons du trésor.

« Nous demandons à ceux qui font des interventions malveillantes de s’abstenir parce que les moments sont exceptionnels. Il faut permettre à l’Etat de disposer de tous les moyens. Nous avons réaffirmé la légalité de la non-compensation des dettes de l’Etat », a déclaré Baudouin Mayo.

Concernant le secteur minier, les membres du comité de conjoncture économique ont noté un bon comportement des prix de certains produits miniers notamment le cuivre, le cobalt, l’étain, le diamant et l’Or.

Il convient de rappeler qu’un dollar américain se change actuellement entre 1980 et 2.000 francs congolais. 

A l’arrivée du président Félix-Antoine Tshisekedi au pouvoir en janvier 2019, un dollar USD se bradait à 1675 FC.

Orly-Darel Ngiambukulu

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :