Aujourd'hui :21 September, 2020
7SUR7

RDC : Thambwe Mwamba pour l’ouverture d’un débat sur les réformes électorales lors de la prochaine session (J. Tshiombela)

À l’issue d’une rencontre ce vendredi 11 septembre 2020 avec le président du Sénat, le coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) Jonas Tshiombela a affirmé qu’Alexis Thambwe Mwamba ne trouve aucun inconvénient pour l’ouverture d’un débat sur les réformes électorales si la question sera inscrite à l’agenda de la session qui va s’ouvrir le 15 septembre prochain. 

Lors de cette audience leur accordée, la délégation de la NSCC a soumis au speaker de la chambre haute du parlement les recommandations pour l’amélioration de la législation électorale contenues dans leur vade-mecum. 

« … Ce vade-mecum est un outil de travail qui peut servir les parlementaires pour voir dans quelle mesure ils peuvent améliorer la législation électorale si cette question sera inscrite à la session qui va s’ouvrir incessamment. La réaction du président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba est positive. Il a dit que si cette question est inscrite à l’agenda de la session qui s’ouvre qui est essentiellement budgétaire, il ne trouve aucun problème que le débat soit ouvert, on ne va pas l’échapper. C’est un débat citoyen », a fait savoir J. Tshiombela. 

Le coordonnateur national de la NSCC a en outre salué l’esprit d’ouverture du président du Sénat qui, a-t-il précisé, a émis le voeu que le débat sur les réformes électorales se déroule au sein des institutions. 

« Il a émis le voeu que ce débat ne devrait pas se faire dans la rue mais doit se faire là où la chose va trouver une solution. Nous avons aussi partagé deux ou trois préoccupations sur le seuil électoral. Il a estimé que le seuil est important mais il y a aussi des inconvénients. Il a dit que sur cette question de seuil, on peut ouvrir le débat parce qu’il y a de gens qui étaient réellement élus mais qui ont été exclus parce que leurs regroupements politiques n’ont pas pu atteindre le seuil », a-t-il indiqué. 

la NSCC poursuit son pèlerinage en menant un plaidoyer auprès de la classe socio-politique du pays pour la prise en compte de ses recommandations contenues dans son vade-mecum visant l’amélioration de la législation électorale. 

Son coordonnateur J. Tshiombela avait appelé la coalition au pouvoir FCC-CACH à s’investir pour que la question des réformes électorales trouve une issue favorable, gage de la tenue apaisée de prochains scrutins. 

Merveil Molo

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :