Aujourd'hui : 8 August, 2020
Photo droit tiers

RDC : Tshisekedi exige un rapport hebdomadaire des mesures prises par le ministre des Finances et le gouverneur de la BCC pour arrêter la dépréciation du Franc congolais

Le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a, dans sa communication lors de la 41ème réunion du conseil des ministres tenue le 24 juillet 2020 par visioconférence, évoqué la dépréciation du Franc Congolais par rapport au dollar américain.

À ce sujet, le président de la République a indiqué, selon le compte rendu de ladite réunion signée par le porte-parole du gouvernement David-Jolino Makelele,  que le pouvoir d’achat des Congolais, principalement les couches sociales les plus vulnérables et les masses populaires laborieuses qui subissent de plein fouet la dépréciation monétaire, continue de baisser depuis un certain temps.

Par ailleurs, le chef de l’Etat a réitéré à ce sujet l’instruction qu’il avait déjà donnée au premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba de veiller à ce que le ministre des Finances et le gouverneur de la Banque Centrale du Congo qui ont la responsabilité de la stabilité de la monnaie, prennent les mesures appropriées pour arrêter la dépréciation de celle-ci.

Selon la même source, le président Tshisekedi a manifesté sa détermination à s’impliquer personnellement dans le règlement de ce dossier, en exigeant un rapport hebdomadaire à ce sujet.

Le franc congolais poursuit sa dépréciation sur le marché des changes par rapport à d’autres monnaies étrangères, ayant franchi la barre de 2.000 unités pour un dollar américain. Les efforts du gouvernement de la RDC et de la Banque centrale qui tentent de le stabiliser depuis un moment sont restés vains. 

En conférence de presse, le 30 avril dernier, le gouverneur de la Banque Centrale du Congo, Déogratias Mutombo, avait annoncé 3 mesures destinées à stabiliser le franc congolais sur le marché :

– Ajustement budgétaire consistant à aligner les dépenses du gouvernement au niveau des recettes disponibles ;

– Émission des Bons du Trésor à valeur élevée pour lever des ressources financières supplémentaires sur le marché intérieur ;

– Vente directe des dollars aux banques commerciales pour diminuer la pression sur le marché de change parallèle.

Malgré ces bonnes intentions de la BCC, la situation est encore morose. Le franc congolais continue à se déprécier, entraînant dans sa chute vertigineuse, la hausse des prix des biens et des services sur le marché.

Jephté Kitsita

Source : 7sur7.cd

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :