Aujourd'hui :23 September, 2020

RDC : un collectif d’ONG demande au gouvernement de surseoir à son projet d’enregistrement des appareils mobiles

Le collectif contre la vie chère et pour la défense des droits de consommateurs en RDC s’oppose au projet d’arrêté du ministre des Postes et télécommunications visant à imposer une taxe relative à la certification et enregistrement des appareils mobiles. Dans une déclaration jeudi 28 aout 2020 à Kinshasa, le président de ce collectif, Jean-Pierre Kayembe, a proposé au ministre des PT-NTIC d’organiser d’abord une campagne de vulgarisation de ce système, en y associant tous les intervenants de ce secteur. 

Jean-Pierre Kayembe estime que la taxe sur les appareils mobiles risque d’avoir une incidence négative sur le pouvoir d’achat du Congolais déjà émietté par les effets de la COVID-19:

« Le cabinet du ministre semble ne pas tenir compte de certains facteurs dont le pouvoir d’achat du Congolais et la situation socio-économique de l’heure. Nous estimons que ce système pourra réduire l’accès en raison de la hausse des prix, qui sera justifiée par l’application de la nouvelle taxe face au pouvoir d’achat du Congolais. »

Le collectif contre la vie chère et pour la défense des droits des consommateurs recommande de surseoir cette décision pour son adaptabilité, d’opter pour une mutation progressive, « conduisant à l’élimination de ces appareils supposés contrefaits sur le marché congolais et de commencer par interdire l’accès de ces appareils sur l’ensemble du territoire congolais ».  

Source : www.radiookapi.net

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant
%d blogueurs aiment cette page :