Aujourd'hui :12 November, 2019

RDC: une firme russe obtient le marché du rail congolais

Une firme russe a signé un protocole d’accord avec les autorités congolaises pour la réhabilitation et l’extension du réseau ferroviaire vétuste de la République démocratique du Congo, immense pays d’Afrique subsaharienne dépourvu d’infrastructures, a-t-on appris vendredi auprès de la Société russe des chemins de fer RJD.

« Le 23 octobre, un protocole d’accord sur la coopération a été signé dans le cadre du forum économique Russie-Afrique à Sotchi entre le premier adjoint au PDG de la Société russe des chemins de fer, Alexandre Micharine, et le ministre des Transports et des communications de la RDC Didier Mazengu Mukanzu », a indiqué la RJD dans un communiqué publié sur son site.

Le projet porte sur la modernisation et la construction de chemins fer en RDC, ainsi que sur le développement de la logistique ferroviaire, selon la même source.

La présidence congolaise a confirmé la signature de ce protocole d’accord, précisant que le projet est d’un « montant de 500 millions de dollars ». « Une délégation russe sera à Kinshasa le 10 novembre 2019 », a indiqué sur son compte twitter Kasongo Mwema, porte-parole du président congolais Félix Tshisekedi.

Le président Tshisekedi a participé mercredi et jeudi au premier sommet Russie-Afrique de Sotchi aux côtés de 42 autres dirigeants et plus de 3.000 participants.

Il y a souhaité que les échanges de Sotchi aboutissent à la « promotion d’un partenariat Russie – Afrique mutuellement avantageux » avec entre autres, « la modernisation des infrastructures » côté africain.

Selon des médias russes, le gouvernement de RDC tout comme ceux du Niger et de la Guinée ont conclu des accords avec une agence fondée par un homme d’affaires russe lié au Kremlin, Konstantin Malofeïev.

M. Malofeïev, qui fait l’objet de sanctions américaines et européennes, conseillera les trois pays sur les moyens de réunir plus de 2,5 milliards de dollars pour la construction d’un oléoduc au Niger et la construction de chemins de fer et de routes en Guinée et en RDC.

Les États-Unis et l’Ukraine ont accusé M. Malofeïev d’avoir aidé à financer les séparatistes qui combattaient les forces de Kiev dans l’est de l’Ukraine.

L’agence de M. Malofeïev, l’Agence internationale pour le développement souverain (IASD), a été créée cette année et avait un énorme stand en marge du sommet Russie-Afrique.

Immense pays de 2,3 millions de km2, la RDC ne compte que très peu de routes praticables et son réseau de chemin de fer long de 5.000 km, construits à l’époque coloniale.

Ce réseau éclaté en 4 zones non interconnectées est aujourd’hui défectueux, causant de nombreux déraillements meurtriers.

Avec AFP

Source : www.radiookapi.net

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Congo Actuel
L'actualité de la RDC partout avec vous, 24/24h et 7/7j.
Installer maintenant